Accueil > Travailler chez ID


Composition des équipes

En 2013, 234 collaborateurs travaillent à la réalisation des programmes d’ID.

217 collaborateurs assurent la mise en œuvre des activités sur le terrain. Les équipes sont majoritairement constituées de personnel local (93 %) et salarié (98 %).

Pour chaque programme, un responsable de programme salarié conduit la mise en œuvre des interventions. Il assure, en lien avec les partenaires sur place, la gestion opérationnelle, humaine et financière du projet. Il est encadré par un responsable de secteur géographique qui assure la cohésion, la qualité et le développement des activités d’ID dans le pays.

Au siège, une équipe de 15 salariés et 2 bénévoles les appuie : suivi technique et capitalisation assurés par les pôles thématiques,  recherche de fonds, gestion administrative et financière, suivi RH.

Politique de recrutement des collaborateurs expatriés

ID privilégie les recrutements locaux (sur 217 collaborateurs terrain en 2013, 15 d’entre eux sont expatriés), en cohérence avec son objectif de développement.

Toutefois, lorsqu’un besoin en RH est identifié et que les compétences  recherchées ne sont pas disponibles sur place, nous faisons appel à des expatriés.

C’est la nature du poste, le contenu de la mission qui détermine le statut proposé aux collaborateurs expatriés.

Les postes de responsable de secteur, de responsable finances et de responsable de programme sont salariés. Ces fonctions conjuguent une expertise thématique (gestion / finances, agronomie, éducation, développement local, etc) avec des compétences en gestion de projet et management d’équipe. Une expérience professionnelle préalable, d’au minimum deux ans est exigée.

Les missions d’assistance, d’appui et de formation qui ont vocation à être ponctuelles ou à évoluer (transfert de compétences) sont volontaires. L’appui peut porter sur des compétences transversales (gestion de projet, administration / finances) ou techniques (apport de compétences techniques : organisation d’un appel d’offre, SIG…).

La réalisation d’études préalables, de diagnostics (filière, territoire..) mobilisant des connaissances et méthodologies bien spécifiques peut donner lieu à l’engagement d’un volontaire ou d’un stagiaire, selon la durée de la mission et le profil exigé.

Enfin, nous engageons des bénévoles, le plus souvent très expérimentés sur des missions plus courtes, nécessitant une expertise ciblée : éducation, hydraulique, génie civil…

Nos partenaires pour le recrutement :

Toutes nos offres, quelque soit le statut proposé, sont publiées sur le site de Coordination Sud. Pour l’engagement et la formation préalable de volontaires expatriés, nous travaillons en partenariat avec le SCD et la guilde du raid, organismes agréés. Enfin, nous collaborons avec le GREF (Groupement des Retraités Educateurs de France) pour la mobilisation de bénévoles seniors dans le cadre des programmes éducatifs, ainsi qu’avec AGIRabcd pour l’identification de bénévoles seniors dans les autres domaines de compétence.

Processus de recrutement :

Le processus de recrutement des collaborateurs expatriés ou sièges fait intervenir la responsable des ressources humaines (présélection des CV, contact téléphonique et premier entretien au siège) et le n+1 du futur collaborateur  (second entretien au siège), qui prend la décision du recrutement.

Tous les recrutements pour des postes siège sont validés par le Directeur.

Durée d'expatriation

Nous demandons au personnel expatrié de se situer dans une démarche d’intégration et de vie dans le pays d’intervention. Les missions que nous proposons sont toutes de longue durée: plusieurs mois pour les missions bénévoles, un à deux ans pour les volontaires, deux ans pour les postes salariés.

C’est une sorte d’engagement ou de contrat moral que nous proposons pour tenir compte de plusieurs éléments :
- Une période d’adaptation à un cadre de vie nouveau et complexe, ainsi qu’un temps de prise de fonctions sur plusieurs mois.
- Le temps du développement : celui de la concertation et de la formation (faire faire..). Cette approche exige aussi une  présence durable et stable des expatriés,  pour éviter aux équipes locales d’avoir s’adapter à trop fréquemment à un nouveau venu.

Nous sommes cependant conscients de  la nécessité pour chacun de préserver son équilibre personnel. Vivre dans une zone parfois isolée, dans des conditions de vie sommaires et avec un rythme de travail  intense peut être éprouvant; c’est pourquoi nous considérons que deux années consécutives d’expatriation sont un maximum.

Quel parcours à ID

Sur 27 salariés de droit français en poste actuellement au siège et sur le terrain, 10 d’entre eux ont démarré leur collaboration avec ID par un poste différent sur le terrain ou au siège. Nous souhaitons en effet encourager les parcours professionnels au sein d’ID bien que compte tenu de nos effectifs réduits (peu de postes en expatriation ainsi qu’au siège..) cela ne soit pas systématiquement envisageable…ni opportun : pour cela, le recrutement est systématiquement ouvert à tous et suit le processus habituel de sélection.