Accueil > Liste des offres

Liste des offres

19 Septembre 2017 Référent thématique – Décentralisation et appui ...

  • Détail de l'offre :

    Poste en CDD basé au siège de l’association à Poitiers à pourvoir dès que possible.

     

    L’ONG Initiative Développement (http://www.id-ong.org) est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement principalement axés sur le renforcement des capacités locales et l’accès aux services de base (santé, éducation, eau, agriculture, énergie). Aujourd’hui, ID intervient sur 18 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2017 : 4 M € / ; Effectif : 17 personnes au siège / 150 sur le terrain. L’ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers.

    Initiative Développement conduit des programmes en matière de développement local depuis près de 15 ans dans 5 pays : Bénin, Comores, Congo, Haïti et Tchad. Elle intervient en appui aux processus de décentralisation à l’œuvre dans les pays concernés notamment par la mise en place de cadre de concertation et de planification à l’échelle d’une territoire et le renforcement des collectivités et de la société civile locales. Globalement, la démarche DL d’ID s’appuie sur 3 piliers :

    l’émergence d’acteurs institutionnels forts – principalement les collectivités territoriales – sans lesquels un développement concerté, durable et inclusif n’est pas possible.

    la construction/consolidation d’une société civile dynamique porteuse de projets pour leur société/territoire ; relais d’information et moteur de mobilisation entre autorités et population.

    la participation des citoyens dans l’élaboration de politiques publiques en phase avec les aspirations de la population et favoriser les liens de redevabilité et le dialogue entre élus/citoyens/société civile.

    Initiative Développement recrute un(e) référent(e) thématique Décentralisation et appui institutionnel dont la mission sera de développer en lien avec les équipes-terrain l’expertise d’ID en matière d’appui institutionnel aux collectivités locales partenaires. Il/elle aura également la responsabilité d’animer les activités de capitalisation (capitalisations d’expériences, outils méthodologiques, études transversales) du pôle développement local. Ce travail de consolidation de l’expertise d’ID en matière de décentralisation et de développement local s’inscrit dans la cadre d’une convention-programme financée par l’Agence française de développement. Le poste est basé à Poitiers, avec des missions de terrain.

    ________________________________________

     

    La convention-programme Développement local

     

    La convention-programme est un dispositif de l’AFD permettant d’intervenir dans plusieurs pays sur une même thématique. La présente convention-programme concerne les projets de développement local qu’ID mène dans des Etats encore fragiles où la décentralisation se met en place. Cette convention court de juillet 2014 à juin 2018. Une troisième et dernière phase est en cours d’élaboration et débuterait en cas d’accord de l’AFD en juillet 2018 pour une période de 3 ans.

     

    Objectifs et résultats de la convention-programme (Phase 2) :

     

    Objectif global : Favoriser la bonne gouvernance locale de 17 collectivités réparties dans 5 pays menant une politique de décentralisation.

    Objectif spécifique : Faciliter les processus de décentralisation dans 11 communes, 3 districts et 1 arrondissement.

     

    Résultat 1 – Des dynamiques de concertation et de planification sont mises en place

     

    Résultat 2 – Des projets issus des plans de développement local sont mis en œuvre et la gestion locale des biens et services est initiée

     

    Résultat 3 – Les démarches d’intervention du programme sont capitalisées et les acteurs du secteur sont renforcés

     

    Lors de la 3ème et dernière phase qu’ID souhaite déposer à l’AFD (2018-2021), la durabilité et la pérennité de nos actions sont au centre des enjeux, c’est pourquoi ID souhaite renforcer 2 axes majeurs sur lesquels doit s’appuyer tout développement local : (i) approfondir le renforcement des autorités locales partenaires en tant que pilote du développement de leur territoire ; (ii) encourager la participation citoyenne gage d’une appropriation démocratique des politiques publiques locales.

    ________________________________________

     

    Les enjeux à venir

     

    Actuellement, la 2ème phase de la convention-programme touche à sa fin (juin 2018) et le pôle DL travaille à l’écriture de la 3ème phase (à déposer auprès de l’AFD d’ici fin décembre 2017). Durant cette période les principaux enjeux pour le/la référent(e) thématique Décentralisation et appui institutionnel sera de mettre en œuvre les activités de capitalisation et d’échanges prévues dans la CP-DL 2 et de participer à l’élaboration et à la préparation de la 3ème phase sur son champ d’expertise technique, à savoir décentralisation et appui institutionnel.

     

    En cas d’obtention de cette 3ème phase, le poste sera prolongé et le périmètre d’intervention du/de la référent(e) thématique Décentralisation et appui institutionnel élargi :

    Renforcement technique des équipes sur le terrain en matière d’accompagnement des collectivités locales (développement d’outils méthodologiques, missions d’appui et de formation, suivi-évaluation de la thématique…)

    Elargissement de la mission de capitalisation vers une mission « gestion des connaissances » (accompagnement et/ou réalisation d’études, capitalisation, développement d’un réseau d’échanges entre paris…)

    Développement d’une fonction « recherche & innovation » en matière de développement local afin de proposer de nouvelles méthodologie d’intervention

    D’ici là les gros chantiers pour les 8 mois à venir sont :

    la réalisation de 2 documents approfondis de capitalisation sur les projets DL au Tchad (décembre 2017 sur la thématique du budget participatif) et en Haïti (début 2018) ;

    l’appui aux équipes terrain pour la réalisation de leurs chantiers capitalisation ;

    l’organisation d’un atelier/séminaire en France (juin 2018 ?) ;

    la constitution en lien avec le responsable du pôle d’une boite à outils méthodologiques en matière de DL et d’appui aux collectivités territoriales.

    ________________________________________

     

    Le poste


    Les missions du/de la référent(e) thématique Décentralisation et appui institutionnel sont les suivantes :

     

    1.Apporter un soutien technique aux équipes en matière d’accompagnement des collectivités locales (développement d’outils méthodologiques, missions d’appui et de formation, suivi-évaluation de la thématique…)

     

    2.Animer la fonction « gestion des connaissances » du pôle développement local (production d’études, de capitalisation…

     

    3.Développer et animer un réseau d’échanges d’expériences entre ID et ses partenaires

    Positionnement au sein de l’équipe :

     

    Le/la référent(e) thématique Décentralisation et appui institutionnel sera sous la responsabilité du responsable du pôle développement local qui assure le pilotage des activités du pôle en matière de développement local. Le/la référent(e) thématique Décentralisation et appui institutionnel pourra être amené(e) à travailler avec le responsable de l’expertise d’ID et les autres pôles pour le développement des activités de capitalisation au siège d’ID. Il/elle travaillera en collaboration avec les responsables de programme et les directeurs-pays dans chaque pays.

     

    Ville

    Le poste est basé à Poitiers avec des déplacements dans les pays d’intervention de la convention programme ; 2 missions de 15 jours minimum (Tchad et Haïti) à prévoir dans les 8 mois.

  • Rémunération : Salaire net entre 1500 et 1750 euros (y compris la prime de précarité de 10 % ) selon profil. Part d'Indemnité de grand déplacement dans la rémunération. PEE, complémentaire santé
  • Expérience demandée :

    Expériences professionnelles :

     

    Exigée : Expérience significative en gestion de projet dans un pays en voie de développement.

    Expérience significative en appui aux processus de décentralisation, en développement local, en aménagement du territoire dans un PVD.

    Fortes capacités d’analyse, de synthèse et rédactionnelles.

     

    Souhaitée : Expérience des démarches/outils utilisés dans le cadre de programme de développement local. Expérience en conduite et animation de démarches de capitalisation

     

    Durée du contrat

    CDD de 8 mois avec possibilité de prolongation en cas d’obtention du financement de l’AFD

     

    Documents à envoyer

    CV + lettre de motivation

    Email de contact

    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

  • 15 Septembre 2017 Assistant(e) Responsable de Programme Filière Cuiseur...

  • Détail de l'offre :

    Démarrage prévu de la mission début décembre pour assurer une passation sur le terrain, après avoir suivi la formation au départ proposée par le SCD du 27 novembre au 1er décembre et quelques jours de briefing au siège.


    L’ONG Initiative Développement www.id-ong.org est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales et l’accès aux services de base (santé, éducation, eau, agriculture, énergie). Aujourd’hui, ID intervient sur 18 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2016 : 4 M € / ; Effectif : 17 personnes au siège / 150 sur le terrain. L’ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers.

    L’union des Comores, composée de trois îles, Grande Comores, Anjouan et Mohéli, fait partie des Pays les Moins Avancés (PMA). En 2015 le pays était classé 159ème sur 187 (PNUD) 45% de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté. Le secteur primaire représente environ 36 du PIB. Le secteur agricole emploie 80% de la population active (36% du PIB) mais n’est concentré que sur trois produits de rente (vanille, girofle et ylang-ylang) représentant 70% des exportations. Anjouan est l’île comorienne la plus touchée par la pauvreté et le sous-développement et fait face à un important exode de sa population.

    Initiative Développement est implantée aux Comores depuis 1996 où elle a conduit de nombreux programmes de développement (accès à l’eau, éducation, santé, développement agricole..), contribuant au renforcement de ses partenaires locaux (associations, ministères…) et à l’émergence d’acteurs de développement.

    Actuellement, l’association est principalement présente sur l’île d’Anjouan, où elle conduit 4 programmes dans les domaines de l’accès à l’eau et des énergies renouvelables.


    Contexte du projet  

    La situation environnementale des Comores est très préoccupante, le pays connaît un déboisement très intense. On distingue 4 causes majeures : le défrichage agricole, le besoin en bois d’œuvre, les besoins en combustible pour l’énergie domestiques et le bois de chauffe pour la distillation de l’ylang-ylang. En milieu rural, les ménages utilisent majoritairement du bois. C’est pourquoi ID met en œuvre le projet FCE. Initié en mai 2015 aux Comores sur l’île d’Anjouan, il vise à favoriser l’émergence et la structuration d’une filière « cuiseurs économes » locale à usage domestique, de manière à réduire la pression sur la ressource bois exercée par les ménages.

    Ce projet s’inscrit dans un programme multi-pays coordonné par le Pôle Énergies Renouvelables d’ID, il est donc mené en lien étroit avec les projets Filière Cuiseurs Économes du Congo et du Tchad.

    En deux années, le travail accompli par l’équipe du programme aura permis :

    -  D’élaborer un modèle de cuiseur économe fabriqué localement répondant aux besoins des utilisateurs, et consommant 40% de bois en moins.

    -  D’accompagner la production de 400 cuiseurs standardisés par des artisans soudeurs locaux et d’initier une démarche qualité.

    -  De diffuser 300 cuiseurs en s’appuyant sur des commerçants locaux en mettant en place un processus de suivi.

    -   D’élargir la gamme de cuiseur avec un modèle grand format

    -  D’initier un plan de communication atour du produit afin de favoriser sa notoriété sur l’île d’Anjouan.

    Pour l’année à venir des défis importants sont à relever et portent sur deux axes principaux :

     

    - L’augmentation des ventes en développant de nouveaux réseaux, modes et zones de diffusion.

     

    - Le développement des partenariats avec de nouveaux partenaires locaux et associations villageoises en privilégiant les associations féminines dans le cadre notamment du lancement d’un nouveau modèle grand format.

    En tant que Assistant/e Responsable du programme FCE, vous assistez le/la Directeur/trice pays qui assurera la fonction de responsable de programme en parallèle de sa fonction de direction, donc à temps partiel. A cet effet une feuille de route précise sera élaborée afin de clarifier les objectifs à atteindre par l’ARP et une répartition fine de la délégation des responsabilités entre l’ARP et le RP.

    Plus spécifiquement l’ARP interviendra sur les aspects suivants :

    1/ La planification et suivi de l’ensemble des activités du programme notamment :

    - Le travail de mise en réseau entre les différents acteurs de la filière artisanale (artisans soudeurs et acteurs du réseau de distribution) ; la formation et l’accompagnement de ces acteurs pour permettre à terme leur autonomie ; les liens avec d’autres associations partenaires.

    - Le renforcement de la stratégie marketing avec la nécessité d’améliorer les résultats sur le volet distribution (nombre de foyers diffusés ou de canaux de diffusions développés).

    - La participation au processus d’extension des zones de fabrication-vente des cuiseurs et la diversification de la gamme de produit.

    - La participation au processus d’amélioration continue du produit, de sa fabrication, de ses modes de diffusion, des tests de performance.

    - La responsabilité du suivi des indicateurs, en impliquant l’équipe et en rendant compte au RP.

    - L’élaboration d’outils de capitalisation et de documents de capitalisation

    - La participation au processus de rédaction des compte-rendu auprès des bailleurs.

    - La participation au processus d’extension des zones de fabrication-vente des cuiseurs et la diversification de la gamme de produit.

    2/ Dans l’animation de l’équipe du programme :

    L’ARP appuie le/ la DP dans la gestion de l’équipe (6 personnes) au quotidien, notamment sur les aspects suivants :

    - Planification et suivi du travail de l’équipe

    - Organisation en lien avec la RP des temps de travail d’équipe

    - Épaule le service administratif dans la gestion des RH au quotidien soit gestion des congés, des absences et veille au respect du Règlement Intérieur ID Union des Comores.

    3/ Dans la gestion financière et comptable du programme :

    Le/la DP valide la comptabilité mensuelle et valide les dépenses insérées dans le budget. L’ARP vérifie au préalable leur bonne conformité au niveau d’exigence requis par ID et fait refaire les pièces non conformes. Il supervise la gestion de tous les contrats et le suivi des échéances.

    Il/elle élabore les demandes d’envoi de fonds avec l’équipe et les soumet pour validation au RP avant envoi.

    IL/elle est responsable de la bonne gestion et de l’entretien des moyens logistiques du programme (véhicules, ordinateurs, bureau…) et des mises à jour régulières de l’inventaire.

    Il/elle supervise la gestion des stocks, et s’assure de la bonne adéquation entre commandes, livraisons, dépôts chez les dépositaires et cuiseurs économes vendus.

    Pour mettre en œuvre ce programme ambitieux, vous vous appuierez sur :

    - Le/La Responsable de programme qui sera en appui supervision.

    - Une équipe compétente composée aujourd’hui d’un expert énergie à mi-temps expatrié, un chargé de production et qualité, un chargé de distribution et vente, un animateur et un chauffeur logisticien et d’un assistant comptable mutualisé avec un autre programme mené par ID.

    - Le pôle Énergies Renouvelables basé au siège qui apporte un appui technique au/à la ARP aussi bien sur les aspects techniques que sur la structuration de la filière. Le pôle intervient lors de missions d’appui ou à distance sur des outils, des méthodologies, le suivi évaluation, la capitalisation…

    - Le/la ARP participe aux échanges de pratiques animés par le pôle entre les différents programmes ER d’ID.


    Lieu de vie

    Le poste est basé à Mutsamudu ville principale de l’île d’Anjouan avec des déplacements fréquents à prévoir sur l’île de Grande Comores où se trouve la capitale (Moroni). L’archipel des Comores propose un environnement de vie très calme et sécurisé. A Mutsamudu il ya des événements culturelles, une alliance française ainsi que quelques lieux de rencontre ou associations pour développer une vie sociale. L’environnement naturel est agréable et conviendra aux amateurs de nature (randonnée et baignade).

    L’approvisionnement en eau et électricité n’est pas garanti en continu et partout. L’accès à l’ADSL est disponible de manière relativement stable.

    Les déplacements dans l’archipel peuvent s’effectuer en bâteau ou en avion. Les déplacements inter-îles sont parfois longs et chaotiques (retards, annulations de vol).

    Il convient de signaler l’absence de véritables structures hospitalières sur l’île d’Anjouan.

  • Rémunération : Contrat statut VSI d’un an renouvelable porté par le SCD, indemnités de vie mensuelles de 810 à 1053 euros selon le profil, assurance rapatriement, couverture médicale (mutuelle) et retraite. Logement à la charge du/de la volontaire.
  • Expérience demandée :

    Expérience professionnelle exigée dans le domaine de l’entreprise (commercial..), du conseil économique, ou de la gestion de projet : Appui à la gestion d’entreprise et à l’entreprenariat, développement économique, soutien à l’artisanat…

    Formation : Bac +3 ou +5 (Ecole de commerce, science po, développement économique, aménagement du territoire…)

    Pour postuler :

    Envoyer votre CV et une lettre de motivation à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

  • Annonce_ARP_FCE-Comores.2017.pdf
  • 13 Septembre 2017 Directeur/trice Pays Comores

  • Détail de l'offre :

    Poste salarié à pourvoir sur le terrain le 10 décembre.


    L’ONG Initiative Développement www.id-ong.org est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales et l’accès aux services de base (santé, éducation, eau, agriculture, énergie). Aujourd’hui, ID intervient sur 18 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2017 : 4 M € / ; Effectif : 17 personnes au siège / 150 sur le terrain. L’ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers. 
    L’union des Comores, composée de trois îles, Grande Comores, Anjouan et Mohéli, fait partie des Pays les Moins Avancés (PMA). En 2015 le pays était classé 159ème sur 187 (PNUD) 45% de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté. Le secteur primaire représente environ 36 du PIB. Le secteur agricole emploie 80% de la population active (36% du PIB) mais n’est concentré que sur trois produits de rente (vanille, girofle et ylang-ylang) représentant 70% des exportations. Anjouan est l’île comorienne la plus touchée par la pauvreté et le sous-développement et fait face à un important exode de sa population.
    Initiative Développement est implantée aux Comores depuis 1996 où elle a conduit de nombreux programmes de développement (accès à l’eau, éducation, santé, développement agricole..), contribuant au renforcement de ses partenaires locaux (associations, ministères…) et à l’émergence d’acteurs de développement. Actuellement, l’association est principalement présente sur l’île d’Anjouan, où elle conduit 4 programmes dans les domaines de l’accès à l’eau et des énergies renouvelables.  


    En tant que Directeur/trice pays ID Union des Comores, le/la collaborateur/trice aura les responsabilités suivantes : 

    • Mise en œuvre de la stratégie ID Union des Comores définie pour 2018 et définition des orientations stratégiques pour les années à venir.
    • Encadrement et animation des équipes ID en Union des Comores (aujourd’hui : 22 salariés locaux et 8 expatriés). Plus spécifiquement le/la DP encadre et appuie les responsables de programmes (actuellement 4) ainsi que la chargée de communication.
    • Il/elle est également responsable de la sécurité des équipes d’ID et du respect de la politique RH définie par le service RH du siège et par la direction pays.
    • Responsable de la bonne mise en œuvre des programmes d’ID (programmation, suivi et évaluation) en Union des Comores, en lien avec les pôles thématiques basés au siège qui assurent un appui technique.
    • Responsable du financement des activités d’ID en Union des Comores au niveau local et international, en lien avec les responsables de pôle.
    • Il porte la stratégie d’ID en matière de renforcement et d’émergence de partenaires (en lien avec le pôle partenariat), représente ID, est responsable de la gestion des partenariats dans la continuité et, en supervision des responsables de programme. Il assure la cohérence des relations d’ID avec ses partenaires aux Comores et en océan indien.  

    La direction pays ID Union des Comores a été créée en janvier 2017 avec aujourd’hui un volume d’activité d’environ 1 000 000 d’euros. Pour les années à venir les enjeux porteront sur le développement de cette nouvelle direction et de nouveaux axes stratégiques tel que notamment l’extension des activités à Madagascar.   


    Plus spécifiquement pour l’année à venir, les enjeux en Union des Comores porteront essentiellement sur : 

    • Le développement de la stratégie, en lien avec la direction d’ID, autour des orientations envisagées à plus ou moins long terme d’ID en Union des Comores voir en océan indien : extension des zones d’intervention aux Comores et à Madagascar, nouvelles thématiques d’intervention (biodiversité, gestion des déchets), etc. 
    • Le développement  de la direction pays via la consolidation des services supports (restructuration du service administratif via l’intégration d’un responsable administratif et financier, validation du plan de communication ID Comores en lien avec le service communication au siège).
    • La recherche de financement pour la consolidation des activités en court ainsi que le développement de nouveaux programmes.
    • L’identification de nouveaux partenaires locaux et la consolidation des partenariats existants.
    • Le renforcement des liens avec les institutions à différents échelons (régionale, communale, gouvernementale et en Océan Indien).  

    Dans l’exercice de ses responsabilités, le/la DP est appuyé par les services supports basés au siège : 

    • Le contrôleur de gestion, les services RH et communication ainsi que les pôles thématiques. Les pôles thématiques (Energies Renouvelables, Développement Local, Partenariat, Eau et assainissement, santé) pilotent la conduite des études de faisabilité et sont étroitement associés à la définition des stratégies d’intervention des nouveaux programmes. Ils participent également activement à la recherche de fonds en Europe. Enfin, ils assurent un suivi technique des programmes et appuient les équipes terrains dans leur domaine de compétence.   
    • Le/la DP est supervisé par le Directeur d’ID.  
    • Le/la DP est présent au siège 3 semaines par an lors de semaines regroupant les autres Directeurs pays d’ID afin de favoriser le travail d’équipe.   
    • Le/la Directeur/trice pays se verra également confier la responsabilité du programme FCE -  Filière cuiseur économe. Le recrutement d’un assistant RP expatrié est prévu pour assurer le pilotage au quotidien du programme. Le projet FCE, initié en mai 2015 aux Comores sur l’île d’Anjouan, vise à favoriser l’émergence et la structuration d’une filière « cuiseurs économes » locale à usage domestique, de manière à réduire la pression sur la ressource bois exercée par les ménages. Ce projet s’inscrit dans un programme multi-pays coordonné par le Pôle Énergies Renouvelables d’ID, il est donc mené en lien étroit avec les projets Filière Cuiseurs Économes du Congo et du Tchad.
    • En deux années, le travail accompli par l’équipe du programme aura permis :  - D’élaborer un modèle de cuiseur économe fabriqué localement répondant aux besoins des utilisateurs, et consommant 40% de bois en moins. - D’accompagner la production de 400 cuiseurs standardisés par des artisans soudeurs locaux et d’initier une démarche qualité. - De diffuser 300 cuiseurs en s’appuyant sur des commerçants locaux en mettant en place un processus de suivi. - D’élargir la gamme de cuiseur avec un modèle grand format - D’initier un plan de communication atour du produit afin de favoriser sa notoriété sur l’île d’Anjouan.

    En tant que Responsable du programme FCE le/la collaborateur/trice aura les responsabilités suivantes :

    1. Superviser l’ARP dans la planification et la la mise en œuvre de l’ensemble des activités du projet, notamment :  

    • Structuration de l’amont de la filière soit la poursuite du travail avec les premiers artisans et développement du réseau de fabrication : sélection, formation, conventionnement et lancement de la production auprès d’artisans supplémentaires afin de diversifier la production, standardisation de la qualité. - Développement de l’aval de la filière soit développement et mise en œuvre de la stratégie marketing du cuiseur domestique : promotion / marketing à travers des animations et développement du réseau de distribution / vente et développement des ventes.  

    2. Superviser l’ARP dans la gestion d’une équipe salariée de 6 personnes : un assistant RP, un énergéticien à mi-temps, un chargé de production et qualité, un chargé de distribution et vente, un animateur et un  chauffeur logisticien.  

    3. Superviser la gestion administrative et financière du projet  
    4. Assurer le reporting au siège et auprès des bailleurs de fonds. 
    5.  Contribuer à la définition des orientations stratégiques de la phase 2 
    6/ Superviser la capitalisation des activités au sein du projet.     

      

    Lieu de vie :
    Le poste est basé à Mutsamudu ville principale de l’île d’Anjouan avec des déplacements fréquents à prévoir sur l’île de Grande Comores où se trouve la capitale (Moroni). L’archipel des Comores propose un environnement de vie très calme et sécurisé. A Mutsamudu il y a des événements culturels, une alliance française ainsi que quelques lieux de rencontre ou associations pour développer une vie sociale. L’environnement naturel est agréable et conviendra aux amateurs de nature (randonnée et baignade).
    L’approvisionnement en eau et électricité n’est pas garanti en continu et partout. L’accès à l’ADSL est disponible de manière relativement stable. 
    Les déplacements dans l’archipel peuvent s’effectuer en bateau ou en avion. Les déplacements inter- îles sont parfois longs et chaotiques (retards, annulations de vol). Il convient de signaler l’absence de véritables structures hospitalières sur l’île d’Anjouan.     

  • Rémunération : Salaire / Indemnité : Salaire brut entre 2095 et 2695 € bruts selon profil ; Indemnité de vie mensuelle de 710 € par mois modulable selon situation familiale.
  • Expérience demandée :

    Plus de 5 ans d’expérience professionnelle ; 4 ans sur des postes en responsabilité exigés : Gestion de projet, management d’équipe, mobilisation et gestion de fonds. 

    Formation et ou expérience en gestion de projet dans la mise en place et l’accompagnement de filières (commerce, artisanat, agro) serait un plus.   

    Durée du contrat : 2 ans – CDD d’usage  

    Documents à envoyer :

    • CV + lettre de motivation
    • Email de la personne contact
    • Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
  • Annonce_DP-RP FCE-Comores.2017.09.07-2 .pdf
  • 15 Septembre 2017 Contrôleur de gestion siège

  • Détail de l'offre :

    Contrôleur de gestion siège H/F

    Poste basé à Poitiers à pourvoir dès que possible


    Le poste :

    L’ONG Initiative Développement (http://www.id-ong.org) est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales à travers l’accès aux services de base : santé, éducation, eau, agriculture, énergie... Aujourd’hui, ID intervient sur 18 programmes de développement dans 6 pays.

    Budget 2017 : 4 M € / ; Effectif : 17personnes siège / 150 sur le terrain. ONG créée en 1994, siège basé à Poitiers.

    Sous la responsabilité du directeur financier d’ID, vous travaillerez en relation étroite avec les équipes d’ID sur le terrain : directeurs pays, responsables de programmes et responsables administratifs et financiers terrain , ainsi qu’avec les responsables de pôle au siège.

    Vous assurez le suivi, le contrôle et le support administratif, comptable et financier aux programmes et aux directions pays :

    • Suivi budgétaire des programmes
    • Participation à l’élaboration des budgets, contrôle du montage financier des programmes, mise à jour des plans de financement
    • Supervision de la comptabilité des programmes, validation des envois de fonds
    • Participation à la clôture des comptes
    • Elaboration des rapports financiers aux bailleurs publics et privés, organisation des audits (vérification des dépenses) réalisés au siège,
    • Contrôle du respect des règles des bailleurs, des procédures internes       dans la mise en œuvre des programmes

    Intégré(e) au service administratif et financier (4 salariés, un bénévole), vous participez à l’amélioration des procédures et des outils administratifs et financiers et vous formez le personnel ID et celui des partenaires aux outils et procédures administratives, comptables et financières.

    Prévoir deux missions par an sur le terrain en moyenne.

  • Rémunération : CDI, salaire entre 1394 et 1500 € nets, dont 100 € à 150 € versés sous forme d’indemnités de grand déplacement chaque mois. Complémentaire santé prise en charge à 60 % et plan d’épargne entreprise.
  • Expérience demandée :
    • Formation supérieure en école de commerce ou master 2 orienté finance/audit
    • Expérience professionnelle de 3 ans sur des postes à profil financier (contrôle de gestion, audit..)
    • Maitrise avancée d’Excel
    • Une expérience en ONG, la connaissance des règles des bailleurs publics (AFD, UE) serait un plus
    • Rigueur, méthode, esprit d’équipe, pédagogie

    Envoyer CV et lettre de motivation à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

  • Contrôleur de gestion_siège_2017.pdf
  • 15 Septembre 2017 Administrateur Gestionnaire Tchad

  • Détail de l'offre :

    Administrateur Gestionnaire

    Poste salarié basé à N’Djaména à pourvoir dès que possible après une semaine de briefing au siège.


    Descriptif du poste

    L’ONG Initiative Développement (http://ww.id-ong.org) est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement principalement axés sur le renforcement des capacités locales à travers l’accès aux services de base (santé, éducation, eau, agriculture, énergie). Aujourd’hui, ID intervient sur 20 programmes de développement dans 6 pays. Budget 2016 : 4 M € / ; Effectif : 17personnes siège / 150 sur le terrain. ONG créée en 1994, siège basé à Poitiers.

    ID au Tchad

    ID intervient depuis plus de 10 ans à Moundou, seconde ville du pays, dans la Région du Logone occidental, puis a étendu sa zone d’action à tout le sud du pays (de la Tandjile au Moyen-Chari).

    ID est d’abord intervenue à travers un programme de lutte contre le sida et la création d’un centre de prise en charge aujourd’hui transféré et géré par une association moundoulaise. Des programmes pour l’amélioration de la qualité de l’éducation et l’accès à l’eau ont ensuite été mis en place à partir de 2006, toujours en lien très étroit avec des partenaires locaux, institutionnels et associatifs. Depuis 2011, ID conduit également un programme de développement local sur un arrondissement de Moundou.

    Contexte du projet

    ID ouvre à la rentrée 2016, un nouveau programme Education sur deux zones, Moundou et N’Djamena pour une durée de 4 ans. Financé à 100% par l’AFD et mis en œuvre par le Ministère de l’Education Nationale, ID en assure la maitrise d’ouvrage déléguée.

    Ce projet vise à travailler sur les déterminants de l’amélioration de la qualité de l’éducation. Suite à une étude de terrain, plusieurs actions devront contribuer à cet objectif : renforcement pédagogique des enseignants (formation des maitres communautaires, formation en langue française, optimisation du dispositif de suivi pédagogique, restauration des routines pédagogiques…), accompagnement des associations de parents d’élèves (mobilisation communautaire, mise en place de projets d’école portés par la communauté, développement d’activités génératrices de revenus…). Toutes les interventions feront l’objet de capitalisation en vue de tirer des enseignements des activités pilotes qui seront menées, mais aussi pour assurer une duplication et une diffusion sur l’ensemble du territoire tchadien.

    Nous menons ce projet en consortium avec un partenaire local PADIESE qui aura la charge de la mise en œuvre des activités sur N’Djamena.

    L’enveloppe financière globale de ce projet pèse environ 4 M€ pour la durée du projet, incluant un volet conséquent de construction/réhabilitation d’infrastructures scolaires sur 50 écoles réparties entre Moundou et N’Djamena qui nécessiteront des procédures de passation de marché très strictes.

    L’équipe projet sera répartie sur les deux sites, avec la directrice pays en coordination de projet. En plus de l’administrateur gestionnaire, l’équipe est composée d’un expert national en éducation de base, de 2 coordinateurs de zone, de 2 assistant(e)s comptables et d’animateurs.

    Vos principales missions en tant qu’administrateur gestionnaire du programme :

    • élaborer et actualiser, en lien avec la coordinatrice du projet, les documents de projet (budgets annuels, plan de passation de marché, manuel de procédures, etc.)

    • assurer la gestion et le suivi financier du projet

    • superviser, organiser et contrôler le travail des assistants/es comptables (une mission par mois de 4 jours, est prévue pour superviser le travail comptable et administratif à Moundou,

    • assurer le suivi et la validation des budgets délégués au partenaire

    • élaborer, conformément au manuel de procédures, les dossiers d’appel d’offres (intégrant les aspects techniques, juridiques, financiers, commerciaux) des consultations pour les marchés de travaux/réhabilitation, équipements et le recrutement de prestataires de services)

    • lancer les consultations, et organiser l’analyse des offres

    • élaborer et suivre les contrats de travaux, de fournitures et de prestation de service

    • assurer le suivi des versements par le bailleur

    • élaborer les comptes rendus financiers (semestriels et annuels)

    • assurer la gestion des personnels locaux

    • gérer l’organisation logistique des missions siège et terrain

    • participer à l’organisation et assister, le cas échéant, aux réunions du Comité de pilotage

    Afin de réaliser votre mission, vous serez assisté de deux assistant(e)s comptables placés sous votre responsabilité, qui assureront la gestion de la caisse et la comptabilité de leur zone d’action.

    Vous serez également appuyé et supervisé :

    - Par la directrice pays expatriée, en charge de la coordination générale du projet et par ailleurs responsable de l’encadrement et du développement des interventions d’ID au Tchad (cohérence entre les programmes, respects des engagements…). La directrice pays est responsable de la sécurité des équipes d’ID au Tchad et assure l’interface avec le siège et les partenaires financiers des programmes. Elle est basée à Moundou et effectuera des missions régulières sur N’Djaména.

    - Par le service finance basé au siège et plus spécifiquement la contrôleuse de gestion en charge du Tchad.

    Contexte du poste

    Le poste est basé à N’Djamena, avec des missions mensuelles à Moundou (située à 500 km d’une route bitumée de N’Djamena)

    N’Djamena est la capitale du Tchad, et regroupe un peu plus d’un million d’habitants. La communauté expatriée y est importante (membres des ONG, ambassades, entreprises étrangères…). Sur le plan culturel, on dénombre un Institut Français, un cinéma aux normes internationales ainsi que des activités culturelles (foires, semaine de la Francophonie, festival de musique/de cinéma…).

    L’approvisionnement en eau et électricité est assuré quasiment 24h/24 ; la capitale compte plusieurs supermarchés proposant des produits importés de qualité ; enfin de nombreux restaurants européens/asiatiques/orientaux sont ouverts.

    La situation sécuritaire à N’Djamena est tendue ; il existe des phénomènes de banditisme (braquage de véhicule notamment) dans les quartiers périphériques et en particulier la nuit dans des zones peu fréquentées. La prudence est de rigueur et il est important de respecter strictement les consignes de sécurité en vigueur.

    Par ailleurs la présence de Boko Haram de l’autre coté de la frontière, oblige à éviter les lieux publics non sécurisés comme les marchés ou gares routières.

    Au niveau sanitaire, la zone est impaludée de niveau 3. Un traitement prophylactique est vivement recommandé.

    L’hébergement est prévu dans les bureaux même du projet, l’équipe sur place est chargée de l’accueil de l’expatrié et le soutient dans toutes ses recherches et démarches (obtention visa longue durée, installation...). L'expatrié pourra utiliser le véhicule du programme dans le cadre de ses déplacements personnels. 

    La directrice pays a une connaissance approfondie de la zone et a pour mission d’appuyer tout nouvel arrivant


    Durée du contrat

    Briefing et formalités administratives au siège de l’association à Poitiers avant le départ. Engagement sur 18 mois minimum, un engagement plus long sera apprécié.

    Contrat salarié en CDD d’usage ; Salaire compris entre 1745 € brut et 2195 € brut, selon profil. Indemnité de vie mensuelle de 400 € ; Logement fournit Couverture sociale complète : maladie (mutuelle), retraite, Assurance Rapatriement 1 vol A/R sur une an

    Départ en couple possible mais sans enfants : prise en charge vol A/R conjoint, couverture médicale et complément d’indemnité


  • Expérience demandée :

    Formation de gestionnaire comptable de niveau Bac+5

    Expérience d’au moins 5 ans dans la gestion de projet dans un PED, avec de solides connaissances des procédures administratives et financières de bailleurs internationaux

    Maîtrise des procédures de passation de marchés

    Maîtrise des outils comptables et des logiciels usuels (Word et Excel)

    Expérience dans l’encadrement de personnel

    Forte capacité de dialogue, tout en assurant un contrôle efficace de la comptabilité et des pièces comptables

    Capacité à travailler sous pression et avec une charge de travail conséquente


    Pour postuler :

     

    Envoyer CV + lettre de motivation jusqu’au 09/12 à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

  • Candidature spontanée

    Merci d'adresser votre curriculum vitaë accompagné d'une lettre de motivation à : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.