Accueil > Liste des offres

Liste des offres

12 Fevrier 2016 Chargé(e) de capitalisation « Développement local ...

  • Détail de l'offre :

    Poste basé au siège de l’association à Poitiers

    Poste à pourvoir dès que possible.


    Initiative Développement recrute un(e) chargé(e) de capitalisation dont la mission sera d’animer les activités de capitalisation (retours d’expériences, outils, méthodologie) du pôle développement local. Ce travail de consolidation de l’expertise d’ID en matière de développement local s’inscrit dans la cadre d’une convention-programme financée par l’Agence française de développement.


    Le programme

    La convention-programme est un dispositif de l’AFD permettant d’intervenir dans plusieurs pays sur une même thématique. La présente convention-programme concerne les projets de développement local qu’ID mène dans des Etats encore fragiles où la décentralisation se met en place. Les pays concernés par la convention programme sont Haïti, Bénin, Tchad, Congo et Comores. Cette convention court de juillet 2014 à décembre 2017.

     

    Raison d’être de cette convention-programme :

    La spécificité d’ID est d’intervenir dans des Etats fragiles où la société civile est peu développée. La décentralisation permet de créer des services de proximité et de développer un dialogue entre élus et citoyens. Le projet associatif d’ID met l’accent sur l’émergence d’acteurs de développement dans les pays d’intervention. De plus, ID intervient historiquement dans une démarche de développement local. Par conséquent, lorsqu’un Etat s’engage sur la voie de la décentralisation, ID cherche à développer des actions pour favoriser cette dynamique, car l’existence des collectivités territoriales permet de dépasser les clivages que l’on peut rencontrer au sein des communautés et permet de constituer une maîtrise d’ouvrage locale, légitime pour gérer des services publics de base. Cette convention permettra à ID de renforcer ses compétences, celles de ses partenaires et de capitaliser sur les méthodologies d’intervention pour qu’elles puissent bénéficier à d’autres acteurs (Sud et Nord) intervenant sur cette thématique.

     

    Objectifs et résultats du programme :

    Objectif global : Favoriser la bonne gouvernance locale de 17 collectivités réparties dans 5 pays menant une politique de décentralisation.

    Objectif spécifique : Faciliter les processus de décentralisation dans 11 communes, 3 districts et 1 arrondissement.

     

    Résultat 1 – Un cadre de concertation et de planification est mis en place

    1. Mener des actions d’éducation citoyenne
    2. Appuyer les organisations de la société civile locale
    3. Appuyer les communes et arrondissements dans l’élaboration et la mise en œuvre d’outils de concertation et de planification
    4. Accompagner le processus de suivi-évaluation et de révision des PDL
    5. Renforcer les collectivités et faciliter la communication entre collectivités et citoyens

     

    Résultat 2 – Des projets issus des PDL sont mis en œuvre et la gestion locale des biens et services est initiée

    1. Appuyer le financement de projets
    2. Appuyer la mise en place d’une gestion de ces projets par la collectivité locale

     

    Résultat 3 – Les démarches d’intervention du programme sont capitalisées et les acteurs du secteur sont renforcés

    1. Capitaliser et diffuser les démarches et outils utilisées
    2. Animer des échanges entre les acteurs impliqués dans des processus de décentralisation

    Dans chaque pays les projets sont mis en œuvre avec des partenaires locaux. La répartition des rôles entre les partenaires et ID varie selon le niveau de compétence et de structuration du partenaire local. 3 des 5 partenaires sont responsables de la mise en œuvre des activités. Par ailleurs, tous les projets de la convention sont mis en œuvre selon des principes communs, mais tous les projets inclus dans la convention ne sont pas au même stade : certains ont débuté depuis 2 à 3 ans alors que d’autres disposent de plusieurs années d’expérience.


    Le poste

    Les missions du/de la chargé(e) de capitalisation sont centrées autour de l’atteinte du résultat 3 de la convention-programme :

    1. 1.Animer la production et la diffusion de documents de capitalisation

    -          Appuyer les partenaires d’ID et les équipes terrain à définir leurs stratégies et dispositifs de capitalisation et de valorisation d’expertise.

    -          Appuyer les partenaires et les équipes terrain à organiser et à réaliser leurs actions de capitalisation (fiches, carnets, séminaires nationaux).

    -          Rédiger, à partir des fiches terrain, des synthèses ou guides méthodologiques (capitalisations transversales).

    -          Participer à la valorisation des documents produits auprès des partenaires de la convention, des autres acteurs du développement local et via le site internet.

    -          Participer à la rédaction et à la diffusion d’une lettre d’information trimestrielle sur l’actualité des programmes « Développement local » d’ID.

    -          Participer à la consolidation du réseau d’ID en matière de développement local (ONG en France ou à l’étranger, collectivités territoriales, autres acteurs…).

    1. 2.Organiser les échanges

    -          Animer une plateforme internet d’échange dont l’accès sera restreint aux membres de la convention et partenaires proches.

    -          Participer à l’organisation des séminaires internationaux d’échange entre les équipes des projets de la convention (1 fois par an). 

    1. 3.Apporter un soutien technique aux équipes

    -          Apporter un soutien technique et méthodologique aux équipes terrain pour la réalisation des actions de capitalisation.

    -          Assurer une veille documentaire et diffuser aux équipes les documents qui peuvent leur être utile

    -          Travailler en interactions avec les différents pôles thématiques au siège pour le développement d’une stratégie et d’outils de capitalisation.

     

    Positionnement au sein de l’équipe :

    Le chargé de capitalisation sera sous la responsabilité du responsable de l’expertise ID, basé à Poitiers. Ses tâches seront définies en lien avec le responsable du pôle développement local qui assure le pilotage des activités liées à la convention-programme.

    Il travaillera en collaboration avec les chargés de capitalisation, les responsables de programme et les directeurs-pays dans chaque pays.

    Le chargé de capitalisation sera amené, le cas échéant, à travailler en lien avec les autres pôles pour renforcer leur compétence en matière de capitalisation.

    Positionnement géographique du poste :

    Le poste est basé à Poitiers avec des déplacements dans les pays d’intervention de la convention programme ; 3 missions de 10/15 jours par an.

  • Rémunération : 1340 € net (dont 150 € d'IGD) + prime de précarité de 10 %
  • Expérience demandée :

    Une première expérience : en gestion de projet dans un pays en voie de développement, en conduite et animation de démarches de capitalisation.

    Fortes capacités d’analyse, de synthèse et rédactionnelles.

    Expérience et/ou formation en développement local, aménagement du territoire, appui à la décentralisation.


    Souhaité : Connaissance des démarches/outils utilisés dans le cadre de programme de développement local. Connaissance des collectivités locales.

  • 12 Fevrier 2016 Responsable du programme pour le développement des En...

  • Détail de l'offre :

    Mission en statut VSI à pourvoir dès que possible après une semaine de formation au départ (organisme agréé) et une préparation au siège d’ID


    Contexte :

    Les Départements de Fatick, Foundioune et Gossas et la Région Aquitaine-Limousin-Poitou Charente ont choisi d’agir dans le cadre de la coopération décentralisée, pour développer des actions concrètes au bénéfice des populations, en s’appuyant sur un circuit court qui favorise les solutions rapides et efficaces.

    L'objectif de cette coopération décentralisée est de lutter contre le changement climatique, et d'impulser un développement local durable à travers la valorisation des ressources locales et la préservation de l'environnement.

    Cette coopération est porté du coté Sénégalais par l’Agence Régionale de Développement (ARD) et par Initiative Développement du coté Français (ID ; www.id-ong.org).

    Historiquement, la coopération décentralisée entre la Région Poitou-Charentes et la Région de Fatick a concerné les domaines suivants : la filière caprine, l’emploi (Bourses Tremplin Emploi), l’écotourisme, la filière riz, les énergies renouvelables et la forêt.

    Deux programmes sont toujours d’actualité :

    ñ  Le Programme d'Appui à la Filière Caprine (PAFC) depuis 2005 ;

    ñ  Le Programme pour le Développement des Énergies renouvelables (PRODER) depuis 2008 ;

    L'objectif principal du PRODER est de faciliter l’accès des populations à des services énergétiques durables à travers le développement des énergies renouvelables et l’optimisation de la gestion des ressources énergétiques. Les activités du PRODER se sont interrompues fin 2014 en raison de réformes territoriales au Sénégal (disparition de l’échelon régional) et en France (refonte des régions).


    La mission :

    En tant que responsable de programme, vous aurez à assurer la reprise des activités du PRODER.

    Une de vos premières missions sera de réaliser un état des lieux des activités conduites dans le cadre du PRODER jusqu’ici et de redéfinir les activités sur les 4 thématiques du projet :

    • la réduction de la consommation de bois-énergie à travers l'appui au développement de la filière foyers améliorés 
    • la gestion durable de forêts à travers un processus de mise en aménagement participatif
    • la valorisation des terres salées et la lutte contre la désertification à travers des activités de reboisement
    • la promotion des énergies renouvelables (photovoltaïque) pour faciliter l'accès des populations à des services énergétiques modernes

    Le programme s'efforce de travailler en synergie avec les différents acteurs du développement de la région : ONG, associations, bailleurs, collectivités….

    Vous aurez l’opportunité de côtoyer l’ensemble de ces acteurs et de coordonner avec eux des stratégies d’intervention communes, voire des activités menées en concertation.

    Les activités se déroulent sur une aire géographique étendue de 3 départements aux paysages sahéliens et forestiers.

    Vos principales responsabilités porteront sur :

    ñ  La (re)définition des stratégies d’intervention et des activités du PRODER, en lien avec l’ARD et ID

    ñ  Le recrutement et la gestion des animateurs du projet. Vous vous appuierez également sur un partie de l’équipe de l’ARD : facilitateurs (cadres de l'ARD spécialistes dans une thématique et/ou une zone géographique. Ils seront mandatés par l'ARD pour accompagner certaines activités du projet), équipe administrative et logistique mettre en œuvre et suivre les activités prévues

    ñ  La gestion administrative et financière du projet : budget de 150 000 € / an

    ñ  Le reporting interne (ID , Région) et externe, à destination des bailleurs  : élaboration des rapports d’activités techniques et financiers.

    Vous participerez également à :

    ñ  La recherche de fonds et à la définition de nouvelles actions

    ñ  L'organisation des missions d'échanges entre les deux partenaires Nord et Sud

    Un bureau sera mis à votre disposition dans les bureaux de l’ARD. L’ARD est l’organe en charge de porter les projets de développement pour les collectivités territoriales (notamment) sur l’ensemble du territoire. C’est donc en lien étroit avec son équipe que vous assurerez la mise en œuvre des activités au quotidien.

    Vous serez encadré à distance par l’équipe du pôle Energies Renouvelables d’ID composée d’un responsable de pôle et d’un référent filières qui réalisera une à deux missions par an.

    Statut

    Mission de un an renouvelable. Indemnité de 1100 € par mois

    Poste basé à Fatick, Sénégal

    Couverture médicale complète, cotisations retraite et prévoyance.

  • Rémunération : Indemnité de vie de 1100 € + couverture médicale et côtistaions retraite
  • Expérience demandée :

    Une première expérience significative d’au moins deux ans en gestion de projet exigée

    Formation et / ou expérience dans le domaine des énergies renouvelables, l'efficacité énergétique, la gestion des ressources forestières, l'environnement

    Expérience en PED

  • 12 Fevrier 2016 Développeur Carbone

  • Détail de l'offre :

    Développeur Carbone

    Poste en CDD (1 an) basé au siège à pourvoir dès que possible


    L’ONG : Initiative Développement (http://ww.id-ong.org) est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales à travers l’amélioration des services de base (santé, éducation, eau, agriculture, énergie). Aujourd’hui, ID intervient sur 20 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2014 : 3,8 M € ; Effectifs : 20 personnes siège, 183 sur le terrain. ONG créée en 1994, siège basé à Poitiers.

    Le pôle Énergies Renouvelables d’ID est un pôle de compétences et de projets. Il a pour objectif de développer des projets énergétiques et environnementaux répondant aux besoins essentiels des bénéficiaires des pays d’intervention d’ID, en lien avec les équipes d’ID sur le terrain. Il assure la qualité technique des projets, de leur conception à leur évaluation et assure la capitalisation d’expérience. Enfin, le pôle est responsable du renforcement et de la valorisation de l’expertise d’ID notamment à travers la réalisation de prestations externes dans ses domaines de compétences.

    L’équipe du pôle est constituée de 4 collaborateurs : un responsable, un référent filière, un développeur carbone et une assistante.


    Contexte du poste :

    ID mobilise la finance carbone sur certains de ses projets (énergie, forêt, purification de l’eau). Outre l’apport de financement, cela permet de suivre les projets sur le long terme et demande une rigueur dans la mise en œuvre qui a des effets positifs sur la qualité des interventions. Les revenus carbone servent essentiellement à financer le suivi et à compléter les plans de financements.

    ID a une stratégie carbone "bottum-up" : la valorisation des réductions d’émissions de carbone se fait d’abord sur des projets terrains de taille modeste. Puis, cette valorisation est dupliquée si elle se montre pertinente.

    A terme, les compétences nécessaires à la valorisation des réductions d’émission de carbone peut être transférée à des partenaires et participer ainsi au financement de leurs activités.

    Le/la développeur carbone prendra le relais du référent carbone du pôle ER, qui développe en interne notre compétence carbone depuis 2008. Cela a permis d’accroitre l’expérience d’ID en effectuant notamment nombre des prestations externes dans ce domaine de compétence :

    -          4 projets carbones développés en Chine par ID (biogaz, cuiseurs à bois, forêt)

    -          Plus de 20 000 crédits carbone délivrés depuis 2011

    -          Un « Programm of activities » (PoA) micro-scale Sustainable Energy for Development développé par ID

    -          6 projets (VPA) ID, plusieurs VPA prévus avec des partenaires

    -          Technologies inclues dans le PoA : cuiseurs familiaux, distillation économe, purification eau

    Ce poste salarié devra poursuivre la valorisation des réductions d’émissions de carbone des projets d'ID. Certains devront être amenés à leur terme (6 projets en cours) :

    -          Multi pays (Congo Tchad Comores), projet Filière Cuiseurs Economes

    -          Comores, Projet Filière Ylang – Distillation à Foyer Econome (FY-DAFE)

    -          Tchad, projet eau et assainissement

    et d’autres devront être mis en œuvre depuis le début  :

    -          Nouveaux projets d’ID

    -          Projets conduits par des partenaires dans le cadre du PoA.

    La réussite de cette valorisation carbone permettra de pérenniser le poste sur le long terme. Le développeur carbone est intégré à l’équipe du Pôle Énergies Renouvelables. Il travaille en lien avec l’équipe du Pôle et les équipes terrain qu’il appuie et dont il développera la documentation carbone. Il est basé à Poitiers en dehors des missions. Il bénéficiera d’un appui de l’ancien Référent carbone pour reprendre les dossiers en cours.

    Responsabilités :

    -          Développer les projets carbone d’ID au sein du PoA micro-scale Gold Standard

    -          Développement initial des projets (baseline, PDD)

    -          Suivi du monitoring des projets sur le terrain et écriture des rapports de monitoring

    -          Appui aux équipes terrain pour les enquêtes baseline et monitoring

    -          Traitement des informations issues des enquêtes

    -          Formation des équipes ID et partenaires

    -          Suivi de la relation avec le Gold Standard, suivi de la livraison des ER

    -          Veille sur le marché du carbone et sur les procédures internationales, (notamment celle de Gold Standard

    Formation interne prévue

    Poste basé à Poitiers

    Missions régulières sur le terrain (10 à 12 semaines de mission par an)

  • Rémunération : Salaire selon grille de rémunération dont une partie d’indemnités de grand déplacement.
  • Expérience demandée :

    Ingénieur généraliste. Compétences en mathématiques, statistiques, méthodes d’enquête, sciences sociales.

    Anglais courant obligatoire

  • 01 Fevrier 2016 Assistant Technique - gestion de projet / renforcement...

  • Détail de l'offre :

    Poste salarié à pourvoir dès que possible après une semaine de briefing au siège; Réponse avant le 14/02


     

    L’ONG Initiative Développement(http://ww.id-ong.org) est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement principalement axés sur le renforcement des capacités locales à travers l’accès aux services de base (santé, éducation, eau, agriculture, énergie). Aujourd’hui, ID intervient sur 18 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2015 : 3,6 M € / ; Effectif : 17 personnes au siège / 150 sur le terrain. L’ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers.

    Initiative Développement est implantée aux Comores depuis 1996 où elle a conduit de nombreux programmes de développement (accès à l’eau, éducation, santé, développement agricole..), contribuant au renforcement de ses partenaires locaux (associations, ministères…) et à l’émergence d’acteurs de développement : CAP et MAEECHA, ONG comoriennes ou encore l’Union des comités d’eau d’Anjouan et de Mohéli.

    Actuellement, l’association est présente sur les trois îles comoriennes :
    - à Mohéli sur un projet d’accès à l’eau,
    - sur Grande Comores dans le domaine du développement local en partenariat avec MAEECHA,
    - sur Anjouan dans le domaine de l’accès à l’eau et des énergies renouvelables, avec le programme filière ylang-ylang et celui sur la filière Cuiseurs Economes.

    ID recrute un Assistant Technique pour assister la municipalité de Ouani (23 000 habitants) dans la gestion de deux programmes principaux :

     

     

    1/ Consolidation du service public de l’eau de la commune de Ouani

    La municipalité de Ouani a démarré en 2015 un important programme de réhabilitation de son réseau de distribution. Une première tranche de travaux s’est achevée cette année, deux autres tranches suivront pour parvenir à un réseau fonctionnel.


    C’est l’Union des Comités d’Eau d’Anjouan qui a hérité de la maitrise d’ouvrage déléguée de ce grand projet avec l’objectif à 5 ans d’un service pérenne d’alimentation en eau chlorée, fonctionnel 24h/24h sur l’ensemble des 4 localités.

    En parallèle de la conduite des travaux, l’UCEA doit préparer l’organisation d’un service de l’eau. L’objectif est en effet de profiter des nouvelles infrastructures pour mettre fin à la gratuité du service et permettre la constitution d’un cadre de gestion pérenne.

    Depuis un an l’UCEA s’attache donc à préparer la réorganisation du service de l’eau. L’UCEA a procédé à la création de Comité de Gestion de l’Eau (CGE) dans chacune des localités. Ces comités auront la charge de l’exploitation des réseaux de distribution et doivent à présent d’être formés et accompagnés pour être vraiment opérationnels.

    L’assistant technique sera détaché par la mairie de Ouani auprès de l’UCEA pour l’appuyer dans la réalisation de ce projet d’une ampleur nouvelle (2 millions d’€ sur 5 ans). L’enjeu pour l’UCEA est en effet de développer sa capacité à piloter des projets de plus grande envergure, de gagner en autonomie et en capacité de gestion de projet.

     

    Le rôle de l’assistant technique est de deux ordres :

    1/ Il intervient en appui de l’UCEA, qui reste responsable du projet. Il renforce et accompagne l’équipe de l’UCEA (5 personnes environ) selon ses difficultés et ses besoins dans la conduite des activités, afin de garantir l’atteinte des objectifs du projet. Il effectue le relais des experts qui interviendront régulièrement sur le projet :

    -          Un expert en organisation du service de l’eau (missions tous les deux mois)

    -          Un expert socio économique (réalisation d’enquête, d’un diagnostic socio économique, définition d’une campagne IEC, formation des animateurs)

    -          Une experte en renforcement de capacité (pôle partenariat d’ID)

    -          Un expert en contrôle de gestion (service financier d’ID, une mission par an)

    2/ Détaché par la mairie de Ouani, l’assistant technique aura la responsabilité de coordonner les liens entre la mairie et l’UCEA, de s’assurer de l’adhésion et de l’implication de la mairie au fur et à mesure des avancées du projet. D’une manière plus générale, ce programme intervient dans un contexte sensible de décentralisation et de réforme institutionnelle du service public de l’eau, impliquant de nombreux acteurs  :

    -          Le gouvernement de l’Union

    -          Les Directions de l’Eau

    -          Le Gouvernorat d’Anjouan

    -          La diaspora de Ouani

    -          L’Agence Française de Développement

    -          Le Syndicat des Eaux d’île de France

    L’assistant technique aura donc un rôle essentiel à jouer, toujours en appui de l’UCEA, pour assurer le lien, la coordination et les négociations nécessaires entres ces différents acteurs.

    2/ Filière déchet de Ouani

    Actuellement la gestion des déchets de Ouani n’est pas organisée, ce qui entraine une dégradation de l’environnement et notamment du littoral. Face à cette situation, la municipalité de Ouani souhaite assurer le service de ramassage et gestion des déchets. Un site de stockage des déchets a déjà été identifié mais l’ensemble de la filière doit être mis en place.

    Les activités bénéficieront d’un appui de Gevalor, partenaire d’ID, spécialisé dans l’appui aux collectivités du Sud pour une meilleure gestion de leurs déchets (www.gevalor.org), qui interviendra au niveau de la préparation du programme et de son suivi sous forme de mission d’appui et de support siège.

    Le programme, en cours de conception, doit démarrer courant 2016. Les recherches de financement sont en cours (réponse attendue d’ici juin).

    Le programme sera mis en œuvre par la municipalité avec l’appui de l’assistant technique :

    -          Mettre en place un service pérenne de gestion des déchets incluant les maillons de pré-collecte, transport, décharge et revalorisation, en s’appuyant sur les acteurs de la filière

    -          Favoriser la commercialisation des produits recyclés.

    -          L’objectif de recherche de pérennité suppose qu’une attention particulière sera portée à l’équilibre entre recettes et dépenses.


    Missions de l’assistant technique :

    En tant qu’assistant technique, vos principales missions seront :

    1-       L’appui à la mise en place et à l’utilisation des outils de pilotage et de gestion de projet

    2-       L’appui au reporting technique et financier

    3-       L’assistance à la passation des marchés de travaux, de prestations et de fournitures

    4-       Le renforcement organisationnel et institutionnel de la commune et des acteurs du service public de l’eau et de la filière déchet

    5-       D’assurer le reporting technique et financier à destination du siège d’ID

    6-       L’appui à la planification, l’organisation et au suivi des activités

    7-       De représenter ID vis-à-vis des partenaires financiers du projet

    8-       De coordonner les différents intervenants du projet, notamment des experts intervenants sur les thématiques déchets et eau

    En outre, vous aurez à :

    1. Appuyer la réalisation d’études de faisabilité de projets d’ID et de l’UCEA selon les besoins
    2. Assurer la capitalisation des activités menées
    3. Participer à la représentation d’ID auprès des partenaires techniques et financiers nationaux
    4. Assurer la logistique nécessaire aux activités d’ID sur les programmes du salarié

     

    Cadre de travail :

    Vous serez intégrés aux équipes communales et à l’équipe de l’UCEA, dont vous partagerez les bureaux qui sont situés, pour la mairie à Ouani, et pour l’UCEA à Patsy. Ces deux sites sont séparés de quelques km.

    Selon les besoins qui seront identifiés, l’assistant technique pourra être appuyé dans ses missions par un ou plusieurs salariés qu’il encadrera.

    Vous vous déplacerez sur l’île avec la moto du projet. Les déplacements se feront principalement dans l’agglomération de Mutsamudu-Ouani.

    Pour mettre en œuvre ce programme ambitieux, vous vous appuierez sur :

    Selon les besoins qui seront identifiés, l’assistant technique pourra être appuyé dans ses missions par un ou plusieurs salariés qu’il encadrera.

    Votre travaillerez sous la responsabilité du directeur pays Comores, basé au siège et qui réalise une mission par an dans le pays.

     

    Le pôle eau et assainissement basé au siège également, apporte un appui aussi bien sur les aspects techniques que sur la gestion sociale de l’eau. C’est le pôle eau qui assure le lien avec les partenaires financiers en Europe.

    Vous vous appuierez également sur les deux responsables de programmes d’accès à l’eau ID aux Comores, ainsi que les deux RP énergies renouvelables qui pourront vous faire bénéficier de leur connaissance du pays.

    Un contrôleur de gestion basé au siège vous assiste dans la gestion financière du programme. Il réalise une mission par an sur le programme.

    Un pôle partenariat, des services (communication, RH) qui peuvent apporter leur soutien sur des questions ponctuelles : organisation d’un évènement…


    Lieu de vie

    Le poste est basé à Ouani et Patsy ; situés à quelques km de Mutsamudu, principale ville de l’île d’Anjouan. L’île propose un environnement de vie très calme et sécurisé. Il existe une Alliance Française qui propose quelques animations culturelles, ainsi que quelques lieux de rencontre ou associations pour développer une vie sociale. L’environnement naturel est agréable et conviendra aux amateurs de nature (randonnée et baignade).

    L’approvisionnement en eau et électricité n’est pas garanti en continu et partout. L’accès à l’ADSL est disponible de manière relativement stable.

    Il convient de signaler l’absence de véritables structures hospitalières sur l’île d’Anjouan.

  • Rémunération : 2 ans – CDD d’usage ; Salaire brut entre 1695 € et 2195 € selon l’expérience en lien avec le projet ; Indemnité de vie mensuelle de 710 € par mois modulable selon situation familiale.
  • Expérience demandée :
    • Formation supérieure et/ou expérience dans l’ingénierie des services urbains en réseaux : eau, assainissement, déchets
    • Expérience en responsabilité de gestion de projet multi –acteurs d’au moins 2 ans
    • Souhaité : Expérience en organisation du Service Public de l’Eau Souhaité : Expérience en renforcement de capacités.
    • Une première expérience en PED
    • Permis B international
  • 26 Janvier 2016 Responsable volet construction programme santé

  • Détail de l'offre :

    Mission en statut VSI (formation au départ obligatoire avec organisme agrée) à partir de mars 2016.


    L’ONG
    Initiative Développement (http://ww.id-ong.org) est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales à travers l’amélioration des services de base (santé, éducation, eau, agriculture, énergie). Aujourd’hui, ID intervient sur 20 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2014 : 3,8 M € ; Effectifs : 20 personnes siège, 183 sur le terrain. ONG créée en 1994, siège basé à Poitiers.

    ID en Haïti
    ID intervient en Haïti depuis 1994, sur la zone rurale du Nord d’Ouest, considérée comme l’une des plus défavorisées du pays et située à 6 heures de route de Port au Prince. Elle y conduit 2 programmes actuellement dans le domaine de la santé, de l’accès à l’eau et du développement local, en appui à 5 communes du Nord d’Ouest. Toutes ces actions sont menées en lien étroit avec nos partenaires locaux : écoles, structures de soins, communes, services déconcentrées de l’Etat, société civile…
    De nouveaux programmes sont prévus à l’horizon 2016 : ce programme en SMI/SSR, un autre en sécurité alimentaire.

    ID intervient depuis 21 ans dans le domaine de la santé, en étroite collaboration avec la Direction Sanitaire du Nord-Ouest (DSNO) et les UCS (Unités Communales de Santé), en particulier celles de Jean-Rabel et de Bombardopolis : Elle a développé des projets d’accès aux soins pour tous ; de prévention de la Transmission Mère-Enfant ; de VIH/Sida ; de nutrition, d’éducation à la santé, de formation du personnel soignant et des agents communautaires dans les centres de santé, de construction/ réhabilitation de centres de santé, d’appui à la création d’une banque de médicaments….


    Présentation du programme de SSR/SMI

    Le projet financé par l’Agence Française de Développement, démarre en Janvier 2016 pour une durée de 3 ans (2016-18) et sera mis en place par un consortium de 5 ONG Internationales (MDM-Fr, GRET, ID, EMI, ACTED) et 3 ONG locales (SOFA, SOE et ADEMA). Il vise l’amélioration de l’accès aux soins en Santé Sexuelle et Reproductive (SSR) dans les départements de la Grande Anse, du Sud et du Nord-Ouest, en développant le renforcement des capacités sur l’ensemble de la pyramide sanitaire, du niveau communautaire au niveau central. L’objectif est d’améliorer l’accès, la disponibilité, la qualité et le continuum de soins des services de santé materno-infantile (SMI) et planification familiale (PF) dans ces 3 départements, pour plus de 400 000 bénéficiaires directs, via 3 axes complémentaires :

    Axe 1 : Renforcement des capacités de la communauté (dont 17 organisations de la société civile) pour encourager la recherche de soins SMI/PF et favoriser l’exercice des droits sexuels et reproductifs

    Axe 2 : Appuyer 21 structures sanitaires en termes d’offre de services SSR/SMI de qualité à tous les niveaux de la pyramide sanitaire

    Axe 3 : Renforcement des capacités des autorités sanitaires centrales et départementales pour permettre à la population d’avoir accès à des services SMI/PF de qualité et adaptés

    ID est responsable de développer cette stratégie dans le Bas Nord-Ouest (BNO), en étroite   collaboration avec les autorités locales, sur 8 à 9 structures de santé.

    Dans le cadre de ce programme, ID recrute un/e volontaire qui sera chargé d’assurer la supervision du volet construction/réhabilitation du programme, soit près d’1/4 du budget total du programme sur le Noord d’Ouest (soit 400 000 €).


    Principales responsabilités :

    Sous la responsabilité du responsable de programme ID, et dans le cadre de la démarche qualité du projet, vous pilotez le volet construction et réhabilitation du programme : construction ou réhabilitation de locaux, accès à l’eau et à l’assainissement gestion des déchets… Vous aurez à :

    -          Planifier les différentes étapes de la mise en œuvre du volet, du diagnostic à l’évaluation,

    -          Mettre en place et participer à l’état des lieux et au diagnostic des structures de santé sur base des critères du ministère de la santé publique en matière de construction/réhabilitation d’infrastructures de santé,

    -          Procéder aux passations de marchés publics dans le respect des procédures pays, bailleur et consortium en vigueur,

    -          Sélectionner les prestataires chargés des travaux de construction/réhabilitation des centres de santé ou de leurs annexes, ainsi que tout ce qui concerne leur équipement,

    -          Assurer la supervision des prestataires ainsi que le respect par ceux-ci des différentes normes (hygiène, gestion des déchets médicaux…),

    -          Définir les modalités de suivi des chantiers,

    -          Gérer les moyens financiers, logistiques et matériels du projet,

    -          Apporter son expertise technique auprès de l’équipe du programme, lors des rencontres sectorielles dans le Nord d’Ouest sur la thématique de la construction/réhabilitation, ou encore à l’occasion de rencontres-projet de l’équipe ID avec les autorités sanitaires du Nord d’Ouest,

    -          Participer à des ateliers/réunions avec les acteurs du consortium à Port-au-Prince.

     


     

    Cadre de travail :

     

    L’équipe du programme SSR/SMI sera basée à Jean Rabel et Bombardopolis et partagera les locaux d’ADEMA sur ces 2 sites. Le/la volontaire sera basé(e) à Jean Rabel avec de fréquents déplacements à Bombardopolis et dans les communes environnantes.

    Pendant la durée de sa mission, le/la volontaire est supervisé(e) par le/la responsable de programme, basé également à Jean Rabel qui assure la mise en œuvre et la supervision du projet, ainsi que sous celle du Directeur Pays (DP), représentant légal d’ID en Haïti.

    Il/elle sera régulièrement amené(e) à se déplacer dans les 4 communes du Bas Nord-Ouest ; à Port de Paix, où se trouve la direction sanitaire du département et sur Port au Prince dans le cadre de rencontres institutionnelles ou du consortium.

    La responsable du pôle santé, basé à Poitiers, apporte son expertise santé sur des normes santé à respecter : circuit du patient , disposition des salles entre elles et configuration de chacune salle en fonction des besoins de mobilier et matériels médicaux spécifiques pour chaque spécialité médicale…

    Le responsable administratif et financier (RAF) expatrié appuie le programme dans le suivi financier, administratif et logistique. Un logisticien et une assistante complètent cette équipe de coordination. Ils sont tous basés dans les bureaux d’ID à Port au Prince.


    Cadre de vie :

    Le poste est basé à Jean Rabel, bourg de 30 000 habitants (située à 1h30 min de route de Port de Paix, chef lieu du département du Nord Ouest), dans un environnement rural et enclavé. Les distractions sont limitées. Il est donc nécessaire d’être en mesure d’accepter les conditions de vie locales. L’environnement naturel est agréable et conviendra aux amateurs de nature (littoral, montagne).

    D’un point de vue sécuritaire, Jean Rabel est un bourg rural à l’écart des mouvements politiques qui peuvent toucher la capitale. L’Ingénieur devra s’engager à respecter scrupuleusement les consignes de sécurité en vigueur en Haïti, qui seront adaptées au contexte du moment.

    Les déplacements entre le NO et Port au Prince s’effectueront principalement en voiture (land cruiser). La durée du voyage est d’environ 6h.

    Durée d’engagement souhaitée : 2 ans, non renouvelable

  • Rémunération : Statut VSI; indemnité de 800 USD + logement ; couverture sociale (y compris retraite) et médicale complète
  • Expérience demandée :

    Profil :

    -          Technicien ou ingénieur civil confirmé ; Expérience de suivi de chantier exigée

    -          Première expérience souhaitée en PED

    -          Expérience en construction/réhabilitation de bâtiments sanitaires souhaitable (connaissance des normes)

    -          Connaissance des normes sismiques et environnementale de construction dans les pays du sud 

    -          Connaissance du code et des procédures de marchés publics et expérience de la passation de marchés dans différents contextes géographiques 

     

    Français impératif. Connaissance / apprentissage du créole haïtien.

  • 26 Janvier 2016 Sage-femme/ maïeuticien pour un programme de santé ...

  • Détail de l'offre :

    Mission à pourvoir dès que possible après briefing au siège



    ID en Haïti
    ID intervient en Haïti depuis 1994, sur la zone rurale du Nord d’Ouest, considérée comme l’une des plus défavorisées du pays et située à 6 heures de route de Port au Prince. Elle y conduit 3 programmes actuellement dans le domaine de la santé, de la sécurité alimentaire (eau et agriculture) et du développement local, en appui à 5 communes du Nord d’Ouest. Toutes ces actions sont menées en lien étroit avec nos partenaires locaux : écoles, structures de soins, communes, services déconcentrées de l’Etat, société civile.

    De nouveaux programmes sont prévus à l’horizon 2016 : ce programme en SMI/SSR, un autre en sécurité alimentaire.

    ID intervient depuis 21 ans dans le domaine de la santé, en étroite collaboration avec la Direction Sanitaire du Nord-Ouest (DSNO) et les UCS (Unités Communales de Santé), en particulier celles de Jean-Rabel et de Bombardopolis : Elle a développé des projets d’accès aux soins pour tous ; de prévention de la Transmission Mère-Enfant ; de VIH/Sida ; de nutrition, d’éducation à la santé, de formation du personnel soignant et des agents communautaires dans les centres de santé, de construction/ réhabilitation de CDS, d’appui à la création d’une banque de médicaments….


    Présentation du programme de SSR/SMI

    Le projet financé par l’Agence Française de Développement, démarrera en Janvier 2016 pour une durée de 3 ans (2016-18) et sera mis en place par un consortium de 5 ONG Internationales (MDM-Fr, GRET, ID, EMI, ACTED) et 3 ONG locales (SOFA, SOE et ADEMA). Il vise l’amélioration de l’accès aux soins en Santé Sexuelle et Reproductive (SSR) dans les départements de la Grande Anse, du Sud et du Nord-Ouest, en développant le renforcement des capacités sur l’ensemble de la pyramide sanitaire, du niveau communautaire au niveau central. L’objectif est d’améliorer l’accès, la disponibilité, la qualité et le continuum de soins des services de santé materno-infantile (SMI) et planification familiale (PF) dans ces 3 départements, pour plus de 400 000 bénéficiaires directs, via 3 axes complémentaires :

    – Axe 1 : Renforcement des capacités de la communauté (dont 17 organisations de la société civile) pour encourager la recherche de soins SMI/PF et favoriser l’exercice des droits sexuels et reproductifs
    – Axe 2 : Appuyer 21 structures sanitaires en termes d’offre de services SSR/SMI de qualité à tous les niveaux de la pyramide sanitaire
    – Axe 3 : Renforcement des capacités des autorités sanitaires centrales et départementales pour permettre à la population d’avoir accès à des services SMI/PF de qualité et adaptés

    ID est responsable de développer cette stratégie dans le Bas Nord-Ouest (BNO), en étroite collaboration avec la DSNO et les USC, plus précisément sur les aires de desserte de 6 ou 7 structures de santé [4 ou 5 Centres de santé avec lits (CAL) et 2 structures de santé devant, à terme, offrir des soins obstétricaux et néonataux d’urgence de base (SONUB) et complets (SONUC)].
    Elle travaille en étroite collaboration avec l’association locale, ADEMA, sur le volet promotion à la santé dans les écoles et sur un volet intersectoriel santé/développement local (DL).


    Mission de la sage femme :

    Dans le cadre de ce programme, ID recrute une sage femme (SF) qui sera le référent technique SSR/SMI du NO auprès du consortium, de l’équipe et des partenaires à partir de janvier 2016.

    Principales responsabilités :

    – Tant auprès des structures de santé qu’auprès de la Direction Sanitaire, elle est en charge :
    o du renforcement de capacités des équipes en gynécologie-obstétrique, néonatalogie et pédiatrie ;
    o d’améliorer le système d’information : collecte, analyse et base de données, comité de surveillance des décès maternels, référencement/contre-référencement des urgences obstétricales ;
    o d’identifier les équipements et matériels ;
    o du suivi-évaluation de la qualité des soins et des services SSR/SMI et de la supervision des équipes.

    – Elle est en charge de la formation de formateurs en SSR/SMI et du compagnonnage de 2 infirmiers/sages-femmes (SF) locaux auprès de 5 centres de santé (CDS) et des dispensaires dans leur aire de desserte ; Ensuite, elles-mêmes en charge du renforcement des capacités des personnels de ces centres, matrones et Agents de Santé Communautaires Polyvalents.

    – Elle est directement responsable du renforcement de compétences des soignants des structures de santé offrant des soins obstétricaux et néonataux d’urgence de base (SONUB) et complet (SONUC) en compagnonnage.

    – Elle assure le suivi-évaluation-supervision des activités sur les 6 ou 7 structures de santé du NO (CDS, SONUB et SONUC), et travaille en étroite coordination avec EMI en charge de la gestion organisationnelle de ces structures.

    – Elle appuie les autorités sanitaires à la mise en place effective des SONU dans les structures de santé. Dans ce cadre, elle contribue à créer un pool de formateurs/superviseurs SSR/SMI de la DSNO et anime sa formation (théorie et compagnonnage) en concertation avec MDM

    – Elle participe à des ateliers/réunions avec les acteurs du consortium à Port-au-Prince ; elle apporte son expertise technique aux rencontres sectorielles dans le NO sur les thématiques SSR/SMI, ou à l’occasion de rencontres-projet de l’équipe ID avec les autorités sanitaires du NO.

    – Elle participe à la formation de formateurs de 4 animateurs ID/ADEMA (partenaire local en charge de la promotion SMI/PF dans les écoles) à partir des formations/outils stratégiques IEC (Information-Education-Communication) en SSR/SMI développés par le consortium, et par SOFA sur les droits SSR/violences dues au genre, et en étroite collaboration avec le coordonnateur IEC d’ID,

    – Elle est amenée à co-animer avec les infirmiers/sages-femmes et/ou animateurs IEC des messages de promotion à la SSR/SMI auprès de la communauté/écoles.

    – Elle met en place et participe à l’état des lieux et diagnostic des structures de santé sur base des critères SONU

    – Elle travaille avec MDM et les partenaires institutionnels du pays à la création d’un plan de formation et curriculums en SSR/SMI à partir des ressources existantes.

    – Elle peut être amenée à apporter un appui technique au responsable du programme sur l’établissement de liens entre les communes des 3 départements et leurs autorités sanitaires respectives en termes SSR/SMI lors de rencontres intersectorielles avec le responsable du programme DL (d’ADEMA et ou d’ID).

    – Dans le cadre des construction-réhabilitation et équipement des structures de santé :
    o Elle apporte son expertise technique auprès de l’équipe (logisticien, ingénieurs et responsable du programme)
    o En collaboration avec les ingénieurs, elle co-anime avec les sages-femmes locales des formations hygiène/gestion des déchets/entretien des locaux et en assure le suivi.
    – Elle assure le reporting régulier (oral et écrit) quant à l’évolution des activités auprès du Responsable du Programme.


    Cadre de travail

    L’équipe du programme SSR/SMI sera basée à Jean Rabel et Bombardopolis et partagera les locaux d’ADEMA sur ces 2 sites. La SF sera basé(e) à Jean Rabel avec de fréquents déplacements à Bombardopolis et dans les communes environnantes.

    Elle sera régulièrement amenée à se déplacer dans les 4 communes du Bas Nord-Ouest ; à Port de Paix, où se trouve la direction sanitaire du département et sur Port au Prince dans le cadre de rencontres institutionnelles ou du consortium.

    La SF est supervisée par le/la responsable de programme, basé également à Jean Rabel qui assure la mise en œuvre et la supervision du projet, ainsi que sous celle du Directeur Pays (DP), représentant légal d’ID en Haïti.

    Le responsable du pôle santé, basé à Poitiers, appuie la SF en particulier sur les aspects techniques. Il réalise une mission d’appui par an.

    Le responsable administratif et financier (RAF) expatrié appuie le programme dans le suivi financier, administratif et logistique. Un logisticien et une assistante complètent cette équipe de coordination. Ils sont tous basés dans les bureaux d’ID à Port au Prince.

    Cadre de vie

    Le poste est basé à Jean Rabel, bourg de 30 000 habitants (située à 1h30 min de route de Port de Paix, chef lieu du département du Nord Ouest), dans un environnement rural et enclavé. Les distractions sont limitées. Il est donc nécessaire d’être en mesure d’accepter les conditions de vie locales. L’environnement naturel est agréable et conviendra aux amateurs de nature (littoral, montagne).
    D’un point de vue sécuritaire, Jean Rabel est un bourg rural à l’écart des mouvements politiques qui peuvent toucher la capitale. La SF devra s’engager à respecter scrupuleusement les consignes de sécurité en vigueur en Haïti, qui seront adaptées au contexte du moment.
    Les déplacements entre le NO et Port au Prince s’effectueront principalement en voiture (land cruiser). La durée du voyage est d’environ 6h.


  • Rémunération : Statut VSI; indemnité de 800 USD + logement ; couverture sociale (y compris retraite) et médicale complète
  • Expérience demandée :
    – Diplôme de Sage-femme exigée, avec une première expérience significative
    – Expérience en formation et transfert de compétences,
    – Capacités pédagogiques et d’animation de formation et en compagnonnage indispensables
    – Expérience en SMI et/ou SSR, vivement recommandée et en projets de développement en santé bienvenue
    – Notions de santé publique souhaitables
    Français impératif. Connaissance / apprentissage du créole haïtien.

    Conditions 
    Contrat de VSI sur 2 ans ; idéalement sur toute la durée du projet (3 ans)

    Indemnité de vie de 800 USD et logement fournit.
    Couverture médicale et sociale complète (y compris retraite, prévoyance)
    Un retour annuel en congé pris en charge

    1 semaine de briefing au siège avant le départ.


    Pour postuler 

    Envoyer CV et lettre de motivation

    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
  • 23 Novembre 2015 Responsable du programme de santé sexuelle et reprodu...

  • Détail de l'offre :

    L’ONG : Initiative Développement (http://ww.id-ong.org) est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales à travers l’amélioration des services de base (santé, éducation, eau, agriculture, énergie). Aujourd’hui, ID intervient sur 20 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2014 : 3,8 M € ; Effectifs : 20 personnes siège, 183 sur le terrain. ONG créée en 1994, siège basé à Poitiers.

    ID en Haïti

    ID intervient en Haïti depuis 1994, sur la zone rurale du Nord d’Ouest, considérée comme l’une des plus défavorisées du pays et située à 6 heures de route de Port au Prince. Elle y conduit 3 programmes actuellement dans le domaine de la santé, de la sécurité alimentaire (eau et agriculture) et du développement local, en appui à 5 communes du Nord d’Ouest. Toutes ces actions sont menées en lien étroit avec nos partenaires locaux : écoles, structures de soins, communes, services déconcentrées de l’Etat, société civile.

    De nouveaux programmes sont prévus à l’horizon 2016 : ce programme en SMI/SSR, un autre en sécurité alimentaire.

    ID recrute un Responsable de programme H/F pour assurer la mise en œuvre opérationnelle, humaine, financière et partenariale du programme SSR/SMI.

    ID intervient depuis 21 ans dans le domaine de la santé, en étroite collaboration avec la Direction Sanitaire du Nord-Ouest (DSNO) et les UCS (Unités Communales de Santé), en particulier celles de Jean-Rabel et de Bombardopolis : Elle a développé des projets d’accès aux soins pour tous ; de prévention de la Transmission Mère-Enfant ; de VIH/Sida ; de nutrition, d’éducation à la santé, de formation du personnel soignant et des agents communautaires dans les centres de santé, de construction/ réhabilitation de CDS, d’appui à la création d’une banque de médicaments….


    Présentation du programme de SSR/SMI

    Le projet financé par l’Agence Française de Développement, démarrera en Janvier 2016 pour une durée de 3 ans (2016-18) et sera mis en place par un consortium de 5 ONG Internationales (MDM-Fr, GRET, ID, EMI, ACTED) et 3 ONG locales (SOFA, SOE et ADEMA). Il vise l’amélioration de l’accès aux soins en Santé Sexuelle et Reproductive (SSR) dans les départements de la Grande Anse, du Sud et du Nord-Ouest, en développant le renforcement des capacités sur l’ensemble de la pyramide sanitaire, du niveau communautaire au niveau central. L’objectif est d’améliorer l’accès, la disponibilité, la qualité et le continuum de soins des services de santé materno-infantile (SMI) et planification familiale (PF) dans ces 3 départements, pour plus de 400 000 bénéficiaires directs, via 3 axes complémentaires :

    Axe 1 : Renforcement des capacités de la communauté (dont 17 organisations de la société civile) pour encourager la recherche de soins SMI/PF et favoriser l’exercice des droits sexuels et reproductifs

    Axe 2 : Appuyer 21 structures sanitaires en termes d’offre de services SSR/SMI de qualité à tous les niveaux de la pyramide sanitaire

    Axe 3 : Renforcement des capacités des autorités sanitaires centrales et départementales pour permettre à la population d’avoir accès à des services SMI/PF de qualité et adaptés

    ID est responsable de développer cette stratégie dans le Bas Nord-Ouest (BNO), en étroite collaboration avec la DSNO et les USC, plus précisément sur les aires de desserte de 6 ou 7 structures de santé [4 ou 5 Centres de santé avec lits (CAL) et 2 structures de santé devant, à terme, offrir des soins obstétricaux et néonataux d’urgence de base (SONUB) et complets (SONUC)].

    Elle travaille en étroite collaboration avec l’association locale, ADEMA, sur le volet promotion à la santé dans les écoles et sur un volet intersectoriel santé/développement local (DL).

    Budget global : 8 M€ sur 3 ans dont 1,7 M€ pour le NO


    Mission du responsable de programme :

    Il/elle est chargé(e) de conduire la mise en œuvre du programme SSR/SMI pour ID dans le NO et d’assurer la coordination avec les partenaires du consortium. Il/elle jouera également un rôle important de renforcement de la direction départementale de la santé du NO.

    Principales responsabilités :

    1. Coordination de programme

    • Assurer la planification stratégique et opérationnelle du programme en lien avec les cadres de l’équipe consortium et notamment avec le Coordinateur Consortium MDM

    • Superviser la mise en œuvre des activités
    • Impliquer l’équipe et les partenaires directs dans l’élaboration, le suivi et le reporting des activités à partir du document de référence du programme.
    • Superviser la mise en place des outils de collecte de données ainsi que l’élaboration de la baseline au démarrage du programme SSR
    • Superviser la coordination entre les différents volets du programme et l’équipe support (administrative, logistique, RH)
    • Coordonner le volet intersectoriel SSR/DL sur les 3 départements du programme, en étroite collaboration avec les Responsable Développement Local (DL) d'ADEMA et en lien avec le responsable DL d’ID.

    1. Management d’équipe

    Le responsable de programme encadrera et s’appuiera sur une équipe de 13 personnes : 1 adjoint du responsable de programme /coordinateur IEC, 1 sage-femme expatriée et 2 infirmières/sage femmes locales, 2 ingénieurs (1 expatrié et 1 local), des animateurs et l’équipe de support (1 assistant administratif et financier, 2 chauffeurs).

    1. Communication interne / externe

    • Garantir un lien régulier avec l’équipe de coordination d’ID basée à Port-au-Prince
    • Organiser des réunions régulières de suivi et planification des activités avec les partenaires du programme SSR/SMI, transmettre les comptes rendus au directeur pays
    • Garantir le respect des échéances contractuelles (rapports bailleurs) et la qualité des rapports transmis
    • Tenir compte des recommandations techniques du pôle santé du siège impliqué dans le suivi du programme
    • Maintenir, en lien avec le DP, une communication régulière avec la Coordinatrice Consortium MDM sur la mise en œuvre du programme SSR

    1. Lien avec les partenaires du programme

    • Représenter ID auprès des acteurs de la zone (autorités, partenaires, communauté)
    • Participer à l’accompagnement et au renforcement de la DSNO (appui technique et méthodologique sur la planification, la mise en œuvre et le suivi des activités liées aux thématiques SSR/SMI)
    • Chargé.(e) de la coordination dans le NO avec les différents partenaires du consortium dont MDM France : chef de file du consortium ; EMI pour la gestion organisationnelle des structures de santé ; ADEMA pour la promotion à la santé dans les écoles et le lien avec les collectivités territoriales ; la SOFA pour la prévention SSR jeunes et violences de genre.

    1. Finance

    • Garantir, sous la supervision du responsable administratif et financier (RAF) basé à Port-au-Prince, le respect des règles et des procédures d’ID ainsi que des réglementations nationales.
    • Veiller à l’élaboration des budgets annuels ainsi que des suivis budgétaires, en lien avec le RAF basé à Port-au-Prince                              
    • S’assurer du respect des échéances comptables et budgétaires


    Cadre de travail

     

    L’équipe du programme SSR/SMI sera basée à Jean Rabel et Bombardopolis et partagera les locaux d’ADEMA sur ces 2 sites. Le/la RP sera basé(e) à Jean Rabel avec de fréquents déplacements notamment sur Bombardopolis , ainsi que sur toute la zone du programme.

    Par ailleurs Il/elle sera régulièrement amené(e) à se déplacer dans le NO (Port de paix où se trouve la DSNO) et sur Port au Prince dans le cadre de rencontres avec le consortium ou institutionnelles.

    Pendant la durée de sa mission, le/la RP est supervisé(e) par le Directeur Pays, basé à Port au Prince, qui assure des suivis mensuels sur le programme. Le DP porte la stratégie d’ID en Haïti. Il est responsable de l’encadrement et du développement des interventions d’ID en Haïti (cohérence entre les programmes, respects des engagements…). Le Directeur pays est responsable du cadre RH et de la sécurité des équipes d’ID en Haïti. Il assure l’interface avec le siège et les partenaires financiers des programmes.

    Le responsable administratif et financier (RAF) expatrié appuie le/la RP dans le suivi financier, administratif et logistique de son programme. Un logisticien et une assistante complètent cette équipe de coordination. Ils sont tous basés dans les bureaux d’ID à Port au Prince.

    Le responsable du pôle santé, basé à Poitiers, appuie le RP en particulier sur les aspects techniques. Il réalise une mission d’appui par an.

    Cadre de vie

    Le poste est basé à Jean Rabel, bourg de 30 000 habitants (située à 1h30 min de route de Port de Paix, chef lieu du département du Nord Ouest), dans un environnement rural et enclavé. Les distractions sont limitées. Il est donc nécessaire d’être en mesure d’accepter les conditions de vie locales. L’environnement naturel est agréable et conviendra aux amateurs de nature (littoral, montagne).

    D’un point de vue sécuritaire, Jean Rabel est un bourg rural plutôt calme, à l’écart des mouvements politiques qui peuvent toucher la capitale. Le/la RP devra s’engager à respecter scrupuleusement les consignes de sécurité en vigueur en Haïti, qui seront adaptées au contexte du moment.

    Les déplacements entre le NO et Port au Prince s’effectueront principalement en voiture (land cruiser). La durée du voyage est d’environ 6h.

    L’ONG : Initiative Développement (http://ww.id-ong.org) est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement axés sur le renforcement des capacités locales à travers l’amélioration des services de base (santé, éducation, eau, agriculture, énergie). Aujourd’hui, ID intervient sur 20 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2014 : 3,8 M € ; Effectifs : 20 personnes siège, 183 sur le terrain. ONG créée en 1994, siège basé à Poitiers.

    ID en Haïti

    ID intervient en Haïti depuis 1994, sur la zone rurale du Nord d’Ouest, considérée comme l’une des plus défavorisées du pays et située à 6 heures de route de Port au Prince. Elle y conduit 3 programmes actuellement dans le domaine de la santé, de la sécurité alimentaire (eau et agriculture) et du développement local, en appui à 5 communes du Nord d’Ouest. Toutes ces actions sont menées en lien étroit avec nos partenaires locaux : écoles, structures de soins, communes, services déconcentrées de l’Etat, société civile.

    De nouveaux programmes sont prévus à l’horizon 2016 : ce programme en SMI/SSR, un autre en sécurité alimentaire.

    ID recrute un Responsable de programme H/F pour assurer la mise en œuvre opérationnelle, humaine, financière et partenariale du programme SSR/SMI.

    ID intervient depuis 21 ans dans le domaine de la santé, en étroite collaboration avec la Direction Sanitaire du Nord-Ouest (DSNO) et les UCS (Unités Communales de Santé), en particulier celles de Jean-Rabel et de Bombardopolis : Elle a développé des projets d’accès aux soins pour tous ; de prévention de la Transmission Mère-Enfant ; de VIH/Sida ; de nutrition, d’éducation à la santé, de formation du personnel soignant et des agents communautaires dans les centres de santé, de construction/ réhabilitation de CDS, d’appui à la création d’une banque de médicaments….


    Présentation du programme de SSR/SMI

    Le projet financé par l’Agence Française de Développement, démarrera en Janvier 2016 pour une durée de 3 ans (2016-18) et sera mis en place par un consortium de 5 ONG Internationales (MDM-Fr, GRET, ID, EMI, ACTED) et 3 ONG locales (SOFA, SOE et ADEMA). Il vise l’amélioration de l’accès aux soins en Santé Sexuelle et Reproductive (SSR) dans les départements de la Grande Anse, du Sud et du Nord-Ouest, en développant le renforcement des capacités sur l’ensemble de la pyramide sanitaire, du niveau communautaire au niveau central. L’objectif est d’améliorer l’accès, la disponibilité, la qualité et le continuum de soins des services de santé materno-infantile (SMI) et planification familiale (PF) dans ces 3 départements, pour plus de 400 000 bénéficiaires directs, via 3 axes complémentaires :

    Axe 1 : Renforcement des capacités de la communauté (dont 17 organisations de la société civile) pour encourager la recherche de soins SMI/PF et favoriser l’exercice des droits sexuels et reproductifs

    Axe 2 : Appuyer 21 structures sanitaires en termes d’offre de services SSR/SMI de qualité à tous les niveaux de la pyramide sanitaire

    Axe 3 : Renforcement des capacités des autorités sanitaires centrales et départementales pour permettre à la population d’avoir accès à des services SMI/PF de qualité et adaptés

    ID est responsable de développer cette stratégie dans le Bas Nord-Ouest (BNO), en étroite collaboration avec la DSNO et les USC, plus précisément sur les aires de desserte de 6 ou 7 structures de santé [4 ou 5 Centres de santé avec lits (CAL) et 2 structures de santé devant, à terme, offrir des soins obstétricaux et néonataux d’urgence de base (SONUB) et complets (SONUC)].

    Elle travaille en étroite collaboration avec l’association locale, ADEMA, sur le volet promotion à la santé dans les écoles et sur un volet intersectoriel santé/développement local (DL).

    Budget global : 8 M€ sur 3 ans dont 1,7 M€ pour le NO


    Mission du responsable de programme :

    Il/elle est chargé(e) de conduire la mise en œuvre du programme SSR/SMI pour ID dans le NO et d’assurer la coordination avec les partenaires du consortium. Il/elle jouera également un rôle important de renforcement de la direction départementale de la santé du NO.

    Principales responsabilités :

    1. Coordination de programme
    • Assurer la planification stratégique et opérationnelle du programme en lien avec les cadres de l’équipe consortium et notamment avec le Coordinateur Consortium MDM
    • Superviser la mise en œuvre des activités
    • Impliquer l’équipe et les partenaires directs dans l’élaboration, le suivi et le reporting des activités à partir du document de référence du programme.
    • Superviser la mise en place des outils de collecte de données ainsi que l’élaboration de la baseline au démarrage du programme SSR
    • Superviser la coordination entre les différents volets du programme et l’équipe support (administrative, logistique, RH)
    • Coordonner le volet intersectoriel SSR/DL sur les 3 départements du programme, en étroite collaboration avec les Responsable Développement Local (DL) d'ADEMA et en lien avec le responsable DL d’ID.
    1. Management d’équipe

    Le responsable de programme encadrera et s’appuiera sur une équipe de 13 personnes : 1 adjoint du responsable de programme /coordinateur IEC, 1 sage-femme expatriée et 2 infirmières/sage femmes locales, 2 ingénieurs (1 expatrié et 1 local), des animateurs et l’équipe de support (1 assistant administratif et financier, 2 chauffeurs).

    1. Communication interne / externe
    • Garantir un lien régulier avec l’équipe de coordination d’ID basée à Port-au-Prince
    • Organiser des réunions régulières de suivi et planification des activités avec les partenaires du programme SSR/SMI, transmettre les comptes rendus au directeur pays
    • Garantir le respect des échéances contractuelles (rapports bailleurs) et la qualité des rapports transmis
    • Tenir compte des recommandations techniques du pôle santé du siège impliqué dans le suivi du programme
    • Maintenir, en lien avec le DP, une communication régulière avec la Coordinatrice Consortium MDM sur la mise en œuvre du programme SSR
    1. Lien avec les partenaires du programme
    • Représenter ID auprès des acteurs de la zone (autorités, partenaires, communauté)
    • Participer à l’accompagnement et au renforcement de la DSNO (appui technique et méthodologique sur la planification, la mise en œuvre et le suivi des activités liées aux thématiques SSR/SMI)
    • Chargé.(e) de la coordination dans le NO avec les différents partenaires du consortium dont MDM France : chef de file du consortium ; EMI pour la gestion organisationnelle des structures de santé ; ADEMA pour la promotion à la santé dans les écoles et le lien avec les collectivités territoriales ; la SOFA pour la prévention SSR jeunes et violences de genre.
    1. Finance
    • Garantir, sous la supervision du responsable administratif et financier (RAF) basé à Port-au-Prince, le respect des règles et des procédures d’ID ainsi que des réglementations nationales.
    • Veiller à l’élaboration des budgets annuels ainsi que des suivis budgétaires, en lien avec le RAF basé à Port-au-Prince                              
    • S’assurer du respect des échéances comptables et budgétaires

    Cadre de travail

     

    L’équipe du programme SSR/SMI sera basée à Jean Rabel et Bombardopolis et partagera les locaux d’ADEMA sur ces 2 sites. Le/la RP sera basé(e) à Jean Rabel avec de fréquents déplacements notamment sur Bombardopolis , ainsi que sur toute la zone du programme.

    Par ailleurs Il/elle sera régulièrement amené(e) à se déplacer dans le NO (Port de paix où se trouve la DSNO) et sur Port au Prince dans le cadre de rencontres avec le consortium ou institutionnelles.

    Pendant la durée de sa mission, le/la RP est supervisé(e) par le Directeur Pays, basé à Port au Prince, qui assure des suivis mensuels sur le programme. Le DP porte la stratégie d’ID en Haïti. Il est responsable de l’encadrement et du développement des interventions d’ID en Haïti (cohérence entre les programmes, respects des engagements…). Le Directeur pays est responsable du cadre RH et de la sécurité des équipes d’ID en Haïti. Il assure l’interface avec le siège et les partenaires financiers des programmes.

    Le responsable administratif et financier (RAF) expatrié appuie le/la RP dans le suivi financier, administratif et logistique de son programme. Un logisticien et une assistante complètent cette équipe de coordination. Ils sont tous basés dans les bureaux d’ID à Port au Prince.

    Le responsable du pôle santé, basé à Poitiers, appuie le RP en particulier sur les aspects techniques. Il réalise une mission d’appui par an.

    Cadre de vie

    Le poste est basé à Jean Rabel, bourg de 30 000 habitants (située à 1h30 min de route de Port de Paix, chef lieu du département du Nord Ouest), dans un environnement rural et enclavé. Les distractions sont limitées. Il est donc nécessaire d’être en mesure d’accepter les conditions de vie locales. L’environnement naturel est agréable et conviendra aux amateurs de nature (littoral, montagne).

    D’un point de vue sécuritaire, Jean Rabel est un bourg rural plutôt calme, à l’écart des mouvements politiques qui peuvent toucher la capitale. Le/la RP devra s’engager à respecter scrupuleusement les consignes de sécurité en vigueur en Haïti, qui seront adaptées au contexte du moment.

    Les déplacements entre le NO et Port au Prince s’effectueront principalement en voiture (land cruiser). La durée du voyage est d’environ 6h.

  • Rémunération : CDD d’usage à terme imprécis ; engagement sur deux ans ; idéalement sur tout ela durée du projet (3 ans). Salaire brut entre 1795 et 2195 €; Indemnité de vie mensuelle de 610 USD
  • Expérience demandée :

    5 ans d’expérience professionnelle exigée dont 2 ans en responsabilité de projet, d’équipe, de financement.

    - Expérience en gestion de projet de développement en PED

    - Connaissance du domaine de la santé

    - Expérience en formation / transfert de compétences

    - Expérience dans le management/coordination d’équipe

    - Sens de l’organisation et de la gestion des priorités.

    Serait un plus : profession médicale ou paramédicale avec formation en santé publique


    Conditions

    CDD d’usage à terme imprécis ; engagement sur deux ans ; idéalement sur tout ela durée du projet (3 ans).

    1 semaine de briefing au siège avant le départ.


  • 26 Janvier 2016 Responsable administratif et financier

  • Détail de l'offre :

    ID au Tchad

    ID intervient depuis plus de 10 ans à Moundou (sud-ouest), et est aujourd’hui reconnue comme un acteur légitime du développement local.
    L’intervention d’ID à Moundou a débuté par un projet de prise en charge globale du VIH/Sida, mené en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs de la ville. En 2009, c’est une Association tchadienne, l’Association Djenandoum Naasson qui a repris les activités du projet, après avoir été formée et accompagnée par ID.
    Depuis 2006, ID est également impliquée dans les secteurs de l’eau et l’assainissement, de l’éducation puis en 2011 dans le développement local, toujours en lien très étroit avec les acteurs locaux de la ville et de la région, qu’ils soient associatifs, institutionnels, ou communautaire. Les équipes de ces programmes partagent le même bureau. Elles sont supervisées par une directrice pays Tchad et appuyées par un responsable administratif et un assistant comptable.

    Contexte de la mission

    ID est en plein développement au Tchad, passant de 2 à 4 programmes d’ici la fin de l’année 2015. L’équipe est également en phase de croissance, avec une vingtaine de salariés (expatriés et personnel local confondus), tous basés à Moundou.
    L’enveloppe financière globale pour le Tchad pèsera pour environ 800 K€ annuels. Les bailleurs principaux sont l’AFD et des Syndicats des eaux français. Des financements de l’UE et l’UNICEF sont attendus.
    Face à l’accroissement des programmes et du personnel, il est nécessaire de renforcer la coordination et en particulier la gestion administrative et financière.

    Principales missions

    Mission 1 – Coordonner la gestion administrative, financière et logistique des programmes d’ID à Moundou dans le respect des procédures (internes et/ou bailleurs) :

    1.1 Assurer le contrôle de la comptabilité de tous les programmes d’ID au Tchad :
    – Être responsable de la bonne tenue de la comptabilité et de la logistique : enregistrement, contrôle de la conformité des pièces et du respect des procédures administratives et financières internes d’ID, ainsi que de celles exigées par les bailleurs ;
    – Encadrer les équipes administratives et financières : il supervise et organise le travail de l’assistant comptable, forme le personnel local et expatrié sur le respect des procédures internes (et/ou bailleurs), supervise les activités du chauffeur assistant logisticien (contrôle de la logistique achat, appui à la maintenance et à l’entretien des locaux, véhicule, matériels)

    1.2 Assurer la gestion administrative et financière des programmes
    – Assister les Responsables de programme et la Directrice pays dans l’élaboration des budgets prévisionnels
    – Préparer et suivre les contrats d’achats et de prestation
    – Mettre à jour les outils de suivi budgétaire des programmes, alerter les Responsables Programmes et le Responsable Finance Siège en cas de dépassement significatif et proposer des solutions.
    – Participer à l’élaboration des rapports financiers

    1.3 Sur les activités dont ID a délégué la mise en œuvre à ses partenaires, et en fonction des termes des conventions de projet signées entre ID et ses partenaires :
    – Valider la comptabilité mensuelle des partenaires pour les activités déléguées par ID
    – S’assurer de la conformité des procédures des partenaires aux procédures des bailleurs d’ID pour les activités mises en œuvre par les partenaires d’ID
    – S’assurer du respect des clauses des conventions de projet au plan administratif et financier de la part d’ID et de ses partenaires

    Mission 2  – Appuyer la Direction pays sur les activités de coordination

    Sous la supervision de la directrice pays :

    2.1 Assister la Directrice pays dans la gestion des moyens humains et logistiques communs aux différents programmes, organisation log des missions externes.

    2.2 Assister la Directrice pays dans son rôle de garante du respect du cadre juridique d’implantation dans le pays : veille, information des Responsables de programme….

    2.3 Assister la directrice pays dans l’élaboration et la mise en place d’outils de gestion d’administration du personnel des programmes : règlement intérieur, grille de rémunération…

    Encadrement / appui sur place et au siège

    – Le/la responsable administratif et financier sera sous la responsabilité de la Directrice pays expatriée (basée au Tchad) qui est responsable de l’encadrement et du développement des interventions d’ID au Tchad (cohérence entre les programmes, respects des engagements…). La Directrice pays est responsable de la sécurité des équipes d’ID au Tchad et assure l’interface avec le siège et les partenaires financiers des programmes.

    – Il/elle sera appuyé par une responsable pays du service administratif et financier au siège.

    – Il/elle aura sous sa responsabilité  :
    • un assistant comptable, qui assure le suivi de la caisse et la comptabilité de 3 des 4 programmes d’ID au Tchad.
    • le chauffeur assistant logisticien de la coordination
    • 3 gardiens.

    Contexte de vie

    Le poste est basé à Moundou.
    Exceptionnellement le/la RAF aura des missions ponctuelles à N’Djamena.

    Située à 500 km d’une route bitumée de N’Djamena, la capitale, Moundou est une ville de près de 200.000 habitants. Jeune, elle compte une université, et est agréable à vivre, verte, bordée par le fleuve Logone et le Lac Wey. Moundou compte plusieurs restaurants européens ainsi que des équipements sportifs (piscine, salle de sport, stade) et des supérettes pour les besoins essentiels.

    Le Sud Ouest du Tchad est le grenier et poumon économique (coton, pétrole) du pays. La situation sécuritaire actuelle (instabilité aux frontières, attentats terroristes dans la capitale) impose une certaine vigilance / coordination avec le reste de l’équipe, notamment lors des déplacements en dehors de la ville, ainsi qu’un comportement responsable à titre privé. Il faut noter que Moundou ne connait pas de phénomène de bande ou gang.

    Pendant son séjour au Tchad, le/la RAF s’engage à respecter de manière stricte les consignes de sécurité en vigueur au Tchad.

    Au niveau sanitaire, la zone est impaludée de niveau 3. Un traitement prophylactique est vivement recommandé. Les conditions de confort au quotidien restent globalement très basiques : accès à l’électricité très incertain sans groupe électrogène, eau courante non garantie.
    L’hébergement est à la charge du RAF mais l’équipe sur place est chargée de l’accueil de l’expatrié et le/la soutient dans toutes ses recherches et démarches (obtention visa longue durée, recherche d’un hébergement, ameublement, gardiennage, équipement..).
    La directrice pays a une connaissance approfondie de la zone et a pour mission d’appuyer tout nouvel arrivant.

  • Rémunération : CDD d'usage ; rémunération brute de 1450 € brut + indemnité de vie de 830 €
  • Expérience demandée :

    Profil

    Exigé : Une première expérience professionnelle significative en gestion comptable et financière ;

    Souhaité : expérience d’encadrement de personnel

    Plus : Expérience en PED, Expérience de gestion de projets multi bailleurs (AFD, UE…Capacité à superviser plusieurs programmes à la fois (chaque programme ayant une enveloppe d’environ 600 à 800 K€)

    Capacité à transmettre ses connaissances, à assurer un transfert de compétences auprès de l’assistant comptable, à assurer la formation continue des Responsables de programme en comptabilité-gestion

    Forte capacité de dialogue, tout en assurant un contrôle efficace de la comptabilité et des pièces comptables

    Capacité à travailler sous pression et avec une charge de travail conséquente

     
     
     
  • 26 Janvier 2016 Responsable de programme ECODEL (économie et dévelop...

  • Détail de l'offre :

    Poste basé au Congo Brazzaville, département du Pool

    Poste à pourvoir dès que possible après une semaine de briefing au siège.


     

    L’ONG

     

    L’ONG Initiative Développement(http://ww.id-ong.org) est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de développement principalement axés sur le renforcement des capacités locales à travers l’accès aux services de base (santé, éducation, eau, agriculture, énergie). Aujourd’hui, ID intervient sur 18 programmes de développement dans 7 pays. Budget 2015 : 3,6 M € / ; Effectif : 17 personnes au siège / 150 sur le terrain. L’ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers.

    Initiative Développement est implantée au Congo depuis 2005 et intervient aujourd’hui sur des programmes en matière de développement local, d’agriculture et d’énergies renouvelables.  

    Initiative Développement conduit des programmes en matière de développement local depuis près de 10 ans dans plusieurs pays : Bénin, Comores, Congo, Haïti et Tchad. Elle intervient en appui aux processus de décentralisation à l’œuvre dans les pays concernés notamment par la mise en place de cadre de concertation et de planification à l’échelle d’une territoire et le renforcement des collectivités locales.


     

    Le poste

    ID a commencé à s’impliquer au Congo début 2005, par un programme de lutte contre le sida conduit en partenariat avec l’Eglise Evangélique du Congo. C’est dans ce cadre que se sont noués les premiers liens avec l’ONG congolaise NIOSI, partenaire d’ID depuis le démarrage de son intervention dans le département du Pool, en 2010. Un programme de développement rural a été mis en œuvre entre 2010 et 2015 dans ce département (3 districts, 30.000 habitants au total) s’appuyant sur deux volets d’activités, agriculture et développement local, avec une même volonté de renforcement et d’appropriation des acteurs concernés. Ce programme arrive à échéance en février 2016. Un nouveau programme (Financement UE et AFD, budget de 1,2 M sur 3 ans) prend le relais début 2016 dans le département du Pool et s’étendra dans le département limitrophe de la Bouenza.

     

    Les objectifs du futur programme sont de :

     

    -          Consolider les actions en cours dans le département du Pool auprès de nos partenaires actuels

    -          Initier des démarches de développement local participatives dans 2 nouveaux districts du Pool et 2 nouveaux districts du département de la Bouenza (4 en tout) : Réalisation d’un diagnostic territorial, constitution de cadre de concertation, élaboration participative et mise en œuvre d’un plan de développement local,

    -          Appuyer le développement économique de ces 4 nouveau districts (147 000 habitants) à travers l’appui de producteurs dans le développement de nouvelles activités, la structuration de filières, l’amélioration de leurs productions et de la commercialisation

    -          Renforcer l’ancrage politique et institutionnel de ces démarches en impliquant les deux conseils départementaux : renforcer leurs liens avec les CDL, et promouvoir un échange entre ces deux départements, en conflit lors de la guerre civile.

    Vos principales missions et responsabilités en tant que responsable de programme seront les suivantes :

     

    -          Planifier, coordonner et suivre l’ensemble des activités, à l’aide de différents supports : document projet, plan d’accompagnement, planning de réalisation, suivi budgétaire

    -          Manager l’équipe dans une optique de renforcement et d’autonomisation

    -          Assurer la gestion administrative, financière et logistique du programme

    -          Travailler en partenariat avec la Fondation Niosi dans le cadre de l’exécution du projet

    -          Assurer le reporting auprès de la direction pays et du siège

    Pour mettre en œuvre ce nouveau programme ambitieux, vous vous appuierez sur :

    – Une équipe, composée pour le programme à venir de 12 collaborateurs : 2 coordinateurs 1 en agriculture(ID) et 1 en développement local (Niosi), un administrateur financier, deux animateurs qualifiés et 3 animateurs, un chauffeur et deux gardiens. La plupart sera issue du programme PADEL qui se termine début 2016. Un VSI expatrié spécialisé en agronomie sera recruté lors du démarrage du programme pour superviser le volet développement économique agricole de la Bouenza.

    – Des partenaires locaux existants et connus : la Fondation NIOSI, les conseils départementaux, les services déconcentrés de l’Etat, d’autres ONG impliquées localement, des prestataires de services…


    – Des démarches méthodologiques, des outils de connaissance du territoire existants qu’il faudra adapter et faire évoluer en fonction des spécificités des nouveaux territoires.


    – Une Directrice pays basée à Brazzaville qui encadre et appuie le/la RP, supervise le programme (deux rencontres mensuelles), fixe le cadre (partenarial, financier, Rh, sécurité) au niveau du pays et apporte un soutien organisationnel et sa connaissance du pays.


    – Un pôle Développement local et un pôle Partenariat basés au siège, qui apportent un appui technique au/à la RP lors de missions d’appui ou à distance sur des outils, des méthodologies, le suivi évaluation, la capitalisation…


    – Une responsable finance basée au siège qui appuie et contrôle la/le RP dans la gestion et le suivi financier du programme.

     

    Localisation :

    Le bureau du programme d’appui au développement local (PADEL) est actuellement situé à Louingui, village en zone rurale situé à 1h45 de Brazzaville. Le siège du nouveau programme, ECODEL, (comme économie et développement local), sera basé au plus tard à mi- 2016 à Mindouli, site central pour ce nouveau projet et situé à la frontière de la Bouenza (à 3h de Brazzaville sur route pour partie goudronnée). Le niveau de confort matériel y est correct : accès à l’eau courante et l’électricité, marchés, superettes… Le /la RP devra trouver son logement privé. ID possède une chambre de passage dans ses bureaux à Brazzaville pour l’accueil à l’arrivée et les déplacements professionnels sur la capitale.

  • Rémunération : CDD usage sur 2 ans, 1695 à 2195 € bruts + Indemnité mensuelle de vie de 825 € ; couverture sociale complète
  • Expérience demandée :

    Exigé : Une première expérience significative en direction d'un projet : activités, équipe, finances. Expérience en PED
    Expérience et/ou formation en développement local, aménagement du territoire,
    Expérience de conduite et d'animation de démarches participatives, conduite de projets / démarches pluri acteurs, travail en réseau

    Expérience significative de management d'équipe

    Souhaité : Connaissance du monde rural et de ses problématiques de développement économique;
    Expérience de travail en appui – partenariats avec des organisations Paysannes et des Collectivités Locales.

  • 24 Septembre 2014 Bénévole traduction

  • Détail de l'offre :

    Nous avons ponctuellement besoin de traducteurs professionnels pour la traduction de rapports d'activités du français vers l'anglais, à destination de nos partenaires financiers.

    Le prochain document sur lequel nous allons avoir besoin d'une traduction sera le rapport d'activité d'un programme de lutte contre le sida de 15 à 20 pages. Le document à traduire sera disponible début janvier  et le traducteur aura 6 semaines pour réaliser la traduction.

     

    Par ailleurs nous recherchons également des traducteurs pour nous appuyer sur la traduction de notre site internet.

    Si vous êtes intéressé par une de ces missions, n'hésitez pas à nous contacter : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. (Jeanne Rouy). MERCI !

  • Équipe de consultants - experts du marché carbone vo...

  • Détail de l'offre :

    Veuillez vous reporter aux termes du poste, accessibles ci-dessous en téléchargement.

  • Termes de référence - Consultants ER.pdf
  • Candidature spontanée

    Merci d'adresser votre curriculum vitaë accompagné d'une lettre de motivation à : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.